navigation   le site   \  le blog samedi 6 mars 2021      
 Pas de Mademoiselle K pour moi (ou presque) 
Dans les précédents articles je me réjouissais de la venue à Dijon de Mademoiselle K le 6 novembre prochain. J'aime cet artiste dont la musique, même si elle est plaisante sur disque, est visiblement plutôt écrite pour la scène.
Sa venue et ses prestations live dont j'entends beaucoup de bien ces derniers temps me mettaient vraiment l'eau à la bouche.
Et puis le rock se prête bien au noir et blanc ! Voilà donc quelqu'un que je rêvais de photographier depuis longtemps...

Mais aujourd'hui je reçois les conditions de prise de vue établies par le management de l'artiste :
- Les photographes doivent envoyer les photos à ****** le manager ********@****.** pour validation avant publication. Les photos validées peuvent être utilisées par le groupe à des fins non commerciales (site web, myspace).
- Toute autre utilisation doit faire l'objet d'une autorisation particulière.


Bref, voilà un plan qui ressemble étrangement à celui dont je parlais, ou plutôt que je dénonçais, dans ce billet.
Pas envie de bosser pour rien, pas envie non plus de bosser gratos pour une maison de disques, donc j'irai au concert, mais les mains dans les poches, en simple spectateur, sans faire de photos, la mort dans l'âme :))

Dire qu'aujourd'hui même les artistes estampillées rock sont soumis au bon vouloir du marketing... le temps du rock symbole de rébellion est bien loin ! :))

Allez, je me console avec les photos de Keziah Jones, la semaine dernière, dont je suis plutôt satisfait :

Edit : après maintes réflexions (voir commentaires ci-dessous), les photos sont désormais en ligne sur cette page.

Keziah Jones, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits


[12 commentaires]   |  permalien |   partager :
 RJ Mischo et Rosebud Blue Sauce 
Il y a des jours comme ça, où tout va bien. Un super concert en perspective, un beau temps d'automne qui décide à prendre le départ pour La Charité/Loire plus tôt que prévu histoire de prendre le temps de visiter Vézelay sur le chemin, un nouvel appareil photo dont on va enfin pouvoir faire mumuse avec dans de très bonnes conditions...
Tout ça c'était dimanche dernier, pour le concert de RJ Mischo accompagné par mes amis de Rosebud Blue Sauce.

Fantastique prestation des Rosebud et de RJ, visiblement en parfaite entente avec le groupe.
Je découvre RJ Mischo pour la deuxième fois après l'avoir vu en 2003 au festival d'Ecaussines, à côté de Bruxelles. J'aime cet harmoniciste très inspiré par Little Walter, et j'aime qu'il soit, comme de nombreux adeptes de cet instrument, aussi un très bon chanteur, puissant mais également nuancé.
Les Rosebud sont également en très grande forme, comme à leur habitude.

Les conditions de luminosité sont excellentes, comme souvent dans cette salle (voir cet article). Je peux enfin me lâcher, apprécier la très bonne dynamique de mon nouveau D90, et également profiter de ces conditions pour travailler un peu mes seconds plans, opportunité inspirée par l'excellente cohérence des musiciens (inclure un autre membre du groupe en second plan dans mes cadrages).

Je suis franchement satisfait des photos que j'ai faites ce jour-là, tout comme le concert auquel j'ai assisté, et la journée que j'ai passée.

voir les photos série blues 27

Rosebud Blue Sauce, La Charité/Loire - octobre 2008
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 The Kills, RJ et Keziah 
Importants concerts en ce moment.
The Kills mercredi m'ont vraiment plu, même si ils sont aux antipodes du gentil Patrice de la semaine dernière. Véritable référence rock, ce duo anglo-américain captive la salle à eux deux, uniquement accompagnés de leurs propres guitares et de samples. Du gros rock félin qui sent l'huile de moteur et le cuir. Leur son dépouillé me rappelle par moments le bluesman Hound Dog Taylor. Paradoxalement le public est assez hétéroclite, jeunes lycéennes ou vieux routards se côtoient.

Trois morceaux pour shooter comme d'habitude, la production demande aux photographes de porter un pass autocollant, en plus de celui que la salle nous délivre, et décide finalement de venir nous chercher en plein shoot au beau milieu du 3eme morceau, à notre grande incompréhension... j'avoue ne pas toujours bien comprendre les subtilités des autorisations photos de la part de certaines productions... enfin, j'ai eu tout ce que je voulais, et pu ramener pas mal de photos à traiter même.

Demain dimanche je retourne à La Charité / Loire, pour ce qui devrait être MON concert de l'année. L'harmoniciste américain RJ Mischo, que j'avais déjà vu il y a quelques années en Belgique, accompagné par mes amis de Rosebud Blue Sauce, sans doutes une des meilleures formations européennes de blues west-coast.
Le tout au Cellier des Moines, petite salle du 14eme siècle d'une centaine de places, que je considère comme mon lieu de concert favori.

Mercredi prochain concert de Keziah Jones à La Vapeur, je l'attends avec impatience, tout comme les 750 spectateurs qui ont dévalisé la billetterie en un clin d'oeil.

La semaine d'après, Mademoiselle K à cette même Vapeur. Voilà une artiste que je rêvais de voir sur scène depuis un sacré bail...

Tout ça pour dire que je n'ai même plus le temps de traiter toutes mes photos entre 2 concerts... mais ça viendra !

Edit : les photos sont maintenant en ligne sur cette page

The Kills, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits

The Kills, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits


[3 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Patrice, agréable surpise 
Mercredi soir direction La Vapeur pour un des nombreux concerts sold out de ce trimestre.
J'avoue ne pas connaître Patrice avant le concert, du moins juste de nom et d'après quelques extraits entendus à droite et à gauche.

Je m'attendais à quelque chose d'assez formaté, un peu dans la lignée d'Ayo... Mais dès les premières notes je sens de suite le bon concert se dessiner : j'aime les bonnes mises en place et les solides assises rythmiques et, de ce côté, je suis servi !
Tout ça sonne très reggae, acoustique, un peu "sucré" mais bien pensé.
D'origine germano-sierra-léonaise, Patrice est en fait le fils de l'écrivain Gaston Bart Williams.

Niveau photo, avec les lumières, j'oscille entre les 1000 et 1600 ISO, souvent à f:1.4, toujours à la découverte de mon nouveau boitier. Voilà des images que j'aurai eu du mal à réaliser avec mon ancien D70...

Je reste une petite demi-heure puis quitte la salle, un peu à regrets, mais préférant préserver ma santé, car je traine une crève depuis quelques temps et souhaite vivement que celle-ci se termine rapidement, vu le nombre de bons concerts qui m'attendent les semaines qui viennent...

Dommage, pour une fois que nous n'étions pas tenus à ne photographier que pendant les 3 premiers morceaux...
Je me console en écoutant son dernier album, Free-Patri-Ation, sorti cette année.

voir les photos série musique divers 52, après celles de Nada Surf

Patrice, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Une semaine avec le D90 
Je viens de passer ma première semaine avec le nouveau D90, dont je parlais ici.
Globalement, je suis franchement satisfait.

J'ai bien sûr retrouvé de suite tous les automatismes de prise en main que j'avais avec le D70.

L'écran arrière de prévisualisation très large me change radicalement la vie, et le viseur est plus large. Je ne suis par contre pas fan des 2 boutons + et - qui servent pour zoomer en prévisualisation : sur le D70 il fallait juste maintenir la touche Enter enfoncée et ensuite zoomer avec la molette, plus pratique, mais peut-être est-ce juste un coup à prendre...

J'ai pu tester les hautes sensibilités lors du concert de Nada Surf à La Vapeur jeudi soir. Je dois avouer que c'est réellement bluffant, le 1600 ISO passe comme une lettre à la poste ! J'ai fait quelques essais à la va vite au moment du changement de plateau, histoire de voir, et le 3200 ISO produit un grain plutôt agréable, en tout cas sans bruit coloré et disgracieux. Fichier brut en exemple ici (2,5 Mo, juste recadré et à peine accentué à partir du Raw, les Exifs sont encore visibles: f:1.4, 1/13 sec., 3200 ISO).

Bien sûr, lorsque les conditions de luminosité sont mauvaises, il restera au final une image sous-exposée ou de mauvaise qualité : une belle photo se fera toujours au moment de la prise de vue, et avec une lumière adéquat. La technique a des limites qui sont celles de la logique !
...même si ce nouveau boitier en repousse un peu les frontières... :))

Je suis passé de 6 Mpx avec le D70 à 12 Mpx, des fichiers avec plus d'informations, mais de taille raisonnable : un Nef de D90 pèse environ 10 Mo, contre 15 Mo pour ceux d'un D200, à résolution égale... gain de place sur les cartes mémoires et sur mes disques durs par rapport au D200 que j'avais essayé ce printemps mais bien fait de ne pas garder !

Je n'ai pas testé la fonction LiveView, je travaille en concert avec des ouvertures très grandes (f:1.4...), je dois donc soigner ma mise au point, et préfère me coller l'oeil dans le viseur pour avoir une vue plus précise...

Ce week-end j'ai profité de la magnifique lumière d'octobre pour tester la bête en lumière naturelle, et de jour, sur les enfants (Eugénie et Paul) d'un couple d'amis. Le D90 possède une plage dynamique remarquable ! Je passe donc moins de temps à travailler mes Raw...

Les mois qui viennent seront très riches en concerts pour moi, j'aurai l'occasion de plus approfondir les capacités de ce boitier...

Edit : j'ai donc un D70 à vendre : achat juin 2005, environ 40 000 déclenchements, boitier nu + 8 Go de cartes Sandisk + 1 batterie EN-EL3, visible chez Photo Grillot Darbois au centre-ville de Dijon

Eugénie et Paul - Dijon, - octobre 2008
photo non libre de droits


[1 commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | Suivant> >>