navigation   le site   \  le blog samedi 25 septembre 2021      
 Mise à jour août 2021 
Fin août j'ai pu me rendre pour une soirée au festival Blues en Loire, dans la Nièvre.
J'ai choisi la prestation de James Armstrong, car je le trouvais expressif comme j'aime.
Concert en extérieur, dans la magnifique cour du cloître. Set sympathique, et attitude scénique du personnage conforme à mes espérances : beaucoup d'expressions et de gestuelles. Des lumières correctes, j'ai donc pu me faire plaisir, pour mon premier concert de l'année 2021.
Patrick Verbeke, figure et pionnier du blues en France, devait se produire le lendemain. Il a dû annuler pour raisons de santé, et nous connaissons la triste suite.
Il était plus qu'un musicien, c'était aussi un producteur, ambassadeur du blues dans les écoles, et c'est grâce à son émission radio du week-end sur Europe 1, dans laquelle il jouait en direct et invitait d'autres artistes pour faire de même, que je me suis pris de passion pour cette musique.
Son décès emmène avec lui une partie de mes souvenirs musicaux... J'en suis très triste !
Je l'avais rencontré plusieurs fois, c'était un homme simple et abordable.

Au cour de mes vacances, passées dans le Limousin, j'ai visité le village martyr d'Oradour-sur-Glane. J'étais souvent passé devant les panneaux sur l'autoroute, sans jamais pouvoir m'arrêter.
Je m'étais toujours dis que, si un jour je devais faire des photos d'un lieu en particulier, ce serait celui-là.
C'est donc équipé de mon petit Fuji X10, qui traine souvent dans ma voiture, que j'ai pu arpenter les rues de ce lieu si chargé d'émotions.
J'ai fait une page dédiée sur mon site afin de présenter la douzaine de photos que j'en ai ramené, évidemment en noir et blanc.

Voici les liens de ces 2 séries photo :

- Photos noir et blanc d'Oradour-sur-Glane.
- Photos du concert de James Armstrong et Superdownhome à Blues en Loire.

James Armstrong, festival Blues en Loire, La Charité/Loire, août 2021
photo non libre de droits

James Armstrong, festival Blues en Loire, La Charité/Loire, août 2021
photo non libre de droits

James Armstrong, festival Blues en Loire, La Charité/Loire, août 2021
photo non libre de droits


Oradour-sur-Glane, août 2021
photo non libre de droits

Oradour-sur-Glane, août 2021
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Stand-by... 
Il n'aura échappé à personne que la période actuelle n'est que très peu propice aux manifestations culturelles. Les concerts étant toujours en stand-by, mon activité photo dans ce domaine l'est également.
J'écoute néanmoins toujours autant de musique, principalement dans le domaine country folk.

Parmi tout ce que j'ai découvert, certains sortent du lot par la régulière qualité de leur production.
Ainsi, John Moreland est un de ceux que j'ai le plus écouté. Ces 5 albums solo sont très bons, et je dois dire que High On Tulsa Heat représente sans doute la quintessence de ce qu'il a pu faire.

J'admire également Chris Stapleton, sa puissance vocale, mais également la force d'interprétation de ses compositions. Son premier album sous son nom est d'une grande intensité, et Starting Over, dernière sortie en date, est du même niveau. Auparavant, il officiait au sein d'un groupe de bluegrass. Même si habituellement je ne suis pas fan de ce courant musical, je dois reconnaître que ce qu'il a fait avec eux, notamment Reckless, est très fort.

J'aime beaucoup également Otis Gibbs. Voix éraillée, jolies mélodies, tout ce que j'aime ! Je recommande le dernier, Hoosier National, mais aussi le superbe Souvenirs of a Misspent Youth. Et le reste vaut le aussi coup de s'y intéresser... !

La voix encore plus éraillée, Malcolm Holcombe joue plutôt acoustique. J'aime Come Hell or High Water, mais aussi Pretty Little Troubles.

Difficile de ne pas parler de Justin Townes Earle. Le fils de la légende Steve Earle, et filleul de Townes Van Zandt, nous a quittés en août, emporté par un ultime excès.
A moins de 40 ans, il laisse derrière lui une superbe production, au travers de laquelle on devine sans problème un certain mal-être et une profonde mélancolie. Certains noms de ces disques parlent d'eux-mêmes : Absent Fathers, Single Mothers. La vie de fils de star n'a visiblement pas que des bons côtés...
J'adore Harlem River Blues.

Dernière trouvaille en date, The Steel Woods. Un groupe country rock avec 3 albums à son actif. J'aime beaucoup le nouveau, All of your Stones, assez posé, presque bluesy.
Mais je dois dire que Old News, leur deuxième, est une vraie merveille !

Sinon, j'occupe toujours mes loisirs avec du bricolage. Il est bon de se lancer dans un domaine dans lequel on a beaucoup à apprendre. Avec les expériences des activités passées, on a souvent appris à apprendre. Ca aide je trouve.

Pour terminer, ma parentalité remplit toujours autant ma vie. L'an passé, j'ai apporté régulièrement mon témoignage à un ouvrage consacré à la place du père, sorti début 2021 (aperçu pdf à télécharger sur cette page).
C'était une très bonne expérience, très enrichissante, parfois remuante.
Je suis content de voir que le résultat final donne un très bon livre (pas du tout un "guide du super papa"), qui parlera aux parents (ou futurs) d'aujourd'hui. Bravo à l'auteur, Olivier Foissac.

Quelques photos du seul concert que j'ai fait en 2020 : Kai Strauss à Talant (21) :

Kai Strauss & The Electric Blues All Stars, L'Ecrin, Talant (21), octobre 2020
photo non libre de droits

Kai Strauss & The Electric Blues All Stars, L'Ecrin, Talant (21), octobre 2020
photo non libre de droits

Simple Men, L'Ecrin, Talant (21), octobre 2020
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Je ne suis pas mort !  
Bien longtemps que je n'ai rien posté sur ce blog.
Evidemment, la crise sanitaire que traverse notre planète y est pour quelque chose.

Le festival blues de Talant qui devait se tenir au printemps a été décalé à cet automne, de même que le festival Blues en Loire auquel je me rends tous les ans fin août.

Les tournées Chicago Blues Festival et New Blues Generation, qui viennent tous les ans des Etats-Unis, ne viendront pas en cette fin d'année.

Ceci dit, Jagoblues a concocté une nouvelle programmation exclusivement européenne pour cette édition particulière du Talant International Blues Festival, auquel je vais me rendre pour 4 concerts.
Au menu, l'excellent guitariste allemand Kaï Strauss, que j'ai découvert dans divers lineup ces derniers temps, qui viendra avec son propre groupe.

Benoît Blue Boy sera de la partie également, accompagné par mon pote Nico Duportal (qui a d'ailleurs réalisé son dernier album, sortie le 16 octobre).

On retrouvera la musicienne italienne Veronica Sbergia, que je connais avec son groupe les Red Wine Serenaders, en quartet.

Si j'ai arrêté de travailler comme photographe pour le journal en 2017 car le rythme était trop important, j'avoue que ça m'a quand même fait un peu bizarre de me dire que cette année, je n'allais pas faire du tout de photos de concerts.
Je suis donc un peu soulagé d'avoir quelque chose à me "mettre sous la dent" !

Cela dit, ma nouvelle vie de père me comble et m'occupe généreusement, l'ennui n'est pas au rendez-vous.
Engagés avec mon épouse dans l'éducation bienveillante, mes journées sont très bien remplies.
Mon fils a passé ses 2 ans, période très riche en acquisitions et apprentissages.
Quand je ne m'occupe pas de lui proprement dit, je bricole afin de lui proposer un environnement d'inspiration Montessori : lit cabane au sol, divers mobiliers fonctionnels adaptés à sa taille, tour d'observation...
Mon dernier (gros) chantier a été de lui faire une cabane extérieure (environ 2,10 mètres de hauteur), majoritairement réalisée en palettes et matériaux de récupération. Je remercie encore le confinement de m'avoir donné du temps !

Quelques photos passées des artistes que je vais photographier cet automne :

Edit : suite à l'évolution de la crise sanitaire, seul le concert de Kai Strauss a été maintenu... Photos sur cette page


Kaï Strauss, Le Crusoé, Dijon, mars 2018
photo non libre de droits

Nico Duportal, La Charité/Loire (58), décembre 2006
photo non libre de droits

Veronica Sbergia, Talant (21), juin 2015
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Chicago Blues Festival + année 2019 
Mon dernier concert pour l'année 2019 s'est tenu début décembre, avec le 50ème anniversaire de la tournée Chicago Blues Festival.
Au programme, des musiciens déjà venus par le passé et déjà photographiés, mais pas toujours ensembles : Wayne Baker Brooks, Trudy Lynn, Maurice John Vaughn, Willie Hayes...
C'était un concert plutôt sympa, j'ai bien aimé Wayne Baker Brooks, ainsi que le batteur si typique Willie Hayes. Trudy Lynn avait l'air un peu fatiguée, ce que je peux comprendre lorsqu'on enchaîne beaucoup de dates au sein d'une même tournée.

Beaucoup des artistes se sont partagé le chant, ce qui fait qu'un alignement de 4 micros occupait le front de scène.
Photographiquement, ça bloquait énormément les angles de vue.
J'ai donc bien galéré à aller chercher des cadrages évitant ces satanés barres verticales.
Au final, une série photo qui n'est pas des meilleures que j'ai pu faire.
Une prochaine fois !


Par ailleurs, comme tous les ans, j'ai réuni sur une même page les photos réalisées en 2019 dont je suis le plus satisfait. Une sorte de "best of myself" :)
Presque que du blues, mais aussi quelques-une de Sugar & Tiger venus en avril.
Ca se passe à cet endroit.


Trudy Lynn, tournée Chicago Blues Festival, L'Ecrin, Talant, décembre 2019
photo non libre de droits

Wayne Baker Brooks, tournée Chicago Blues Festival, L'Ecrin, Talant, décembre 2019
photo non libre de droits

Maurice John Vaughn, tournée Chicago Blues Festival, L'Ecrin, Talant, décembre 2019
photo non libre de droits


Ma sélection photos de l'année 2019 (click) :
Mes photos de concert de 2019


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Test du livre photo Saal Digital 
Dernièrement, j'ai été contacté par le laboratoire photo Saal Digital afin de tester gratuitement un de leur produit, le livre photo, en échange de la publication de mon avis, que je livre donc ici.

Parmi toute la gamme qu'ils proposent, j'ai volontairement choisi de tester un livre simple et standard, le 28x19 cms sur papier brillant, sans autre finition ou option.
Le prix de base est de 34,95 € pour 26 pages, auquel il faut rajouter environ 5 € de frais de port. Bien entendu, pour ce test, je n'ai rien payé.

J'ai choisi de tester avec mes photos de paysages, car je voulais voir le rendu des couleurs (en concert je ne fais que du noir et blanc). Pour cet essai, je ne me suis pas attardé sur les fonds de page ou autre (les possibilités de personnalisation sont importantes), j'étais plutôt concentré sur la fidélité du rendu des photos.

La mise en page du livre peut se faire en ligne sur leur site, ou via un logiciel à installer sur son ordinateur. J'ai opté pour cette dernière solution.
Le programme est plutôt clair, à la fois abordable pour le grand public, et disposant d'options plus précises pour les utilisateurs exigeants (voir capture écran ci-dessous).
Un bouton permet de prévisualiser la mise en page finale.
C'est plutôt intuitif, je n'ai rencontré aucune difficulté.

Attention, il faut bien profiler ses images afin d'obtenir un résultat fidèle entre les photos originales et l'impression. Et ce travail de profilage est plutôt important en terme de corrections, sinon la différence entre le rendu papier et les originaux peut être regrettable.
Bien évidemment, les profils ICC permettant ce profilage sont tous disponibles sur le site.

J'ai reçu le livre dans un délai raisonnable. Produit solidement emballé.
Grâce au travail de profilage, le rendu des photos est fidèle à ce que j'attendais, que ce soit pour les couleurs, comme pour les quelques noir et blanc que j'ai inclus.
L'impression est bonne, le papier épais (368 Gr.), la finalisation correcte.
Un discret QR Code est présent en bas de la dernière page ainsi que de la dernière de couverture. Il peut être supprimé pour quelques Euros de plus.

Mon avis est donc plutôt positif concernant cette expérience qui m'a été offerte.
Et je tiens à préciser que je ne suis nullement obligé de dire du bien, il s'agit de mon ressenti objectif.









Aperçu de l'interface du logiciel :
(cliquez dessus pour agrandir)



Edit 28/10/19 :
Le labo m'ayant ensuite fait parvenir un bon de réduction pour un achat, je me suis offert un livre similaire mais, cette fois, j'ai mieux travaillé la mise en page :
Résultat toujours top !







[7 commentaires]   |  permalien |   partager :

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> >>