navigation   le site   \  le blog lundi 20 mai 2024      
 Rhesus, The Fortune Teller Said 
A force de tendre l'oreille à chaque fois que le single Hey Darling passe en radio (voir le clip ci-dessous), je me suis enfin procuré l'album de Rhesus, The fortune teller said.

Même si ils chantent en anglais, ce trio de musiciens est bel et bien français. Leur disque est vraiment très bon, j'aime ce son, ainsi que l'énergie dégagée par la formule du power-trio, énergie acquise au fil des concerts, car ce groupe vit plus des tournées que de la vente de disques.

Pour situer, on peut dire que les influences de cette formation se situent aux confluents de Pixies, Placebo, ou encore Radiohead.

Je les avais vu à Dijon courant 2006, à l'époque ils tournaient conjointement avec MacZde Carpate et Kaolin (cherchez l'erreur). Leur set m'avait laissé une fort bonne impression, notamment le batteur Simon Nodet.

Voilà un disque qui va chauffer sur ma platine :))

Visitez leur site web.
Rhesus, Dijon - mars 2006
photo non libre de droits



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Kalle Björklid, photographe finlandais  
J'avoue avoir visité des tonnes de sites de photos de concert, mais, à ce jour, très peu de photographes spécialisés dans ce domaine ont, en toute humilité, réellement retenu mon attention.

Il en est un par contre qui me scotche et devant lequel je me prosterne. Kalle Björklid est Finlandais et fait surtout des photos de concerts métal. Ses photos sont aux antipodes de ce que je fais. Elles sortent des sentiers battus, respirent l'énergie et se moquent parfois des règles de composition habituelles de la photographie.

Niveau rendu et traitement, il n'hésite pas à faire ressortir et mettre en évidence le bruit sur ses images, alors que la plupart des photographes cherchent à l'éliminer.

Certes, le métal incite naturellement à ce type d'image. Et puis généralement, les lumières dans ce type de concerts sont très généreuses, et autorisent donc une plus grande liberté de déclenchement.

Mais tout de même, ce type a vraiment du talent.
Et surtout du style, son style, ce qui est sans doutes le plus important.

Visitez son site web


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Week-end en Aubrac  
J'ai débuté l'année 2008 en Aubrac. Un week-end organisé avec des camarades d'un forum consacré à la photo noir et blanc. C'était l'occasion de rencontrer des personnes que j'estime et que je cotoye quotidiennement sur ce forum depuis des années, mais que je n'avais jamais eu l'opportunité de rencontrer "en vrai".

J'ai retrouvé leurs personnalités respectives telles que je les connaissais à travers le forum, c'est d'ailleurs rassurant de voir que les personnes physiques correspondent à l'idée que l'on se fait d'elles dans le monde virtuel.

La météo n'était pas vraiment de la partie, la neige était présente à notre arrivée et ensuite la brume na pas daigné se dissiper. Peu importe, le gîte que nous avions loué pour l'occasion était chaleureux, et cela ne nous a pas empêché de faire des petites sorties photo dans la région : quelques poses lentes face à des cascades, quelques paysages entre deux averses...

Ce week-end était vraiment excellent mais trop court, j'espère juste que l'expérience sera renouvelée dès que possible !

voir les photos série paysages 03

photo non libre de droits



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Cocoon dans Full of Sound #2 
Dans le numéro 2 du magazine Full of Sound dont je vous parlais il y a peu et qui vient de sortir, vous retrouverez, entre autres, une interview du duo français Cocoon.
Leur single On My Way tourne depuis quelques temps sur les radios du réseau Radio France.
Je suis rapidement tombé amoureux de leur album My Friends All Died In A Plane Crash après l'avoir pré-écouté sur le site deezer.com.

Leur disque distille une musique très mélancolique et mélodieuse, aux confins du folk et de la country. Musicalement, on retrouve exclusivement des guitares acoustiques, yukulele, lap-steel, violon et piano.

J'avoue avoir été surpris d'apprendre que les membres de ce duo étaient d'une part Français, et d'autre part âgés seulement d'une vingtaine d'années. C'est vrai qu'habituellement, les musiciens influencés par la country ressemblent plutôt à des sosies de Willie Nelson ou Calvin Russel (visage buriné, sec, voix éraillée, et âgé d'au moins 50 ans).
Et comme des grands, ils partent en avril prochain enregistrer à Nashville, la capitale mondiale de la country-music !

La pochette du disque (également disponible en version vynil) est composée de photos Polaroïd du plus bel effet, tout à fait dans l'esprit de l'album.

Certes, cet album n'est pas le plus recommandé pour faire la fête ou retrouver la joie de vivre après une longue dépression, mais il est parfait pour se vautrer dans un canapé au coin d'un feu de cheminée par un soir d'hiver :))
Tout ce que j'aime en somme :))

Retrouvez-les sur leur MySpace


[1 commentaire]   |  permalien |   partager :
 Soyez borderlive !  
Je viens de m'offrir (c'est Noël quelques heures en avance !) le nouveau DVD live de Philippe Katerine, Borderlive.

Il faut dire que j'ai vu Katerine 3 fois en concert en 2006/2007, et que le bonhomme m'a laissé une impression... inoubliable ! :))

Ce DVD est à l'image du personnage, bien déjanté, allumé, décapant, et surprenant. C'est Gaëtan Chataigner, bassiste de La Secte Humaine (ex-Little Rabbits), le groupe qui accompagne Katerine, qui a fait ce film, montage de divers concerts filmés au cours de la dernière tournée. Le tout est agrémenté de petits moments de vie de l'équipe, comme une sympathique partie de pétanque en slip kangourou, ou encore un déménagement de chambre d'hôtel, qui nous font comprendre que la complicité et la folie de ces hommes n'est pas une façade, mais bel et bien une réalité. Bien sûr, tout cela est fait dans le respect total d'un certain bon goût :))

A noter que ce DVD existe, pour quelques Euros de plus, livré avec un CD dans lequel Katerine et son groupe reprennent leur dernier album joué dans les conditions du live, mais en studio. Des versions moins arrangées et nettement plus rock'n'roll donc.

Bref, un bon investissement, en forme de souvenir, car après avoir vécu la folie de Katerine en vrai (notamment sa prestation au Grand Théâtre de Dijon lors du festival GéNéRiQ 2007 : Katerine en caleçon et tout peinturluré -photo ci-dessous- balançant des milliers de confettis roses au milieu d'un austère théâtre à l'ancienne, avec dorures et fauteuils en velours...), on n'a toutefois ici qu'une petite idée de ce que ca peut être sur scène : il FAUT l'avoir vécu :))

Le DVD possède son propre site interactif, et Katerine est en interview dans le dernier numéro de Longueur d'Ondes (gratuit).

Katerine, Le Grand Théâtre, Dijon - février 2007
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | Suivant> >>