navigation   le site   \  le blog dimanche 20 août 2017      
 Les courses de voitures 
depuis peu je me suis lancé dans les photos de courses de voitures.
le circuit de Dijon-Prenois, là où se sont déroulés moults grands prix de France de Formule 1 par le passé, accueille régulièrement des courses de GT, de véhicules de sport historiques, ou encore d'essais privés...

j'ai débuté courant juillet avec les 6 heures de Dijon, course d'endurance. les voitures sont des monoplaces. cependant le spectacle est vite répétitif, les voitures tournant en boucle pendant plusieurs heures...
mi-août j'ai eu par contre l'occasion d'assister au Trophée Pierre Martinet, course de GT beaucoup plus nerveuse, car nettement moins longue, et avec des voitures du style Porsche (grosse majorité), mais aussi Ferrari, Viper, ou encore Ford GT40.
le spectacle est plus interessant qu'en endurance.

le circuit de Prenois possède un endroit stratégique et meme devenu mythique, appelé la "cuvette" : quelques virages apres la ligne droite des stands, la piste descend au fond d'une petite vallée, la sillonne puis remonte de facon assez abrupte.
c'est ici que pas mal du spectacle se fait, et au niveau photos, c'est, à mon avis, l'endroit le plus interessant pour réaliser des filés (avoir le sujet net et le decor comme en mouvement).
pour cela, j'utilise mon objectif Sigma 75-300. je me calle en priorité vitesse bien sûr, et je regle ma vitesse sur le 1/200eme de seconde.
l'idée est ensuite de suivre le sujet dans l'objectif et de declencher dans le mouvement. avoir un effet de mouvement est assez facile à réaliser, mais encore faut-il que le sujet principal (la voiture) soit net.

pour que l'autofocus soit rapide au moment du déclenchement, je lui fais faire une "pré-mise au point" sur le point de la piste où je compte déclencher, évitant ainsi qu'il fasse des va et viens trop longs à l'instant décisif.
avec mon D70, et comme bien souvent, je sous-expose de -0.3 ou -0.7 IL, voir plus pour les vehicules de couleur blanche, surtout si il y a du soleil, pour eviter de "cramer" les hautes lumieres.

les filés sont plus faciles à réaliser lorsqu'on est loin du sujet : suivre une voiture qui passe par exemple à 200 Km/h à 5 metres de soi suppose que l'on pivote sur soi-meme tres rapidement, alors que si on se trouve à 50m du sujet l'amplitude du mouvement est moins importante. pour ça la "cuvette" du circuit offre la possibilité de prendre le recul nécessaire.

le probleme de mon 75/300 (vieille carne que je possède depuis mon époque argentique) est qu'il est un objectif à pompe (contraitement aux objectifs qui se tournent pour modifier la longueur de la focale), et que, du coup, il fait entrer pas mal de poussieres qui vont se loger sur le miroir du boitier. il faut donc régulierement que j'ouvre mon boitier pour nettoyer le miroir, prenant ainsi le risque de faire entrer des poussieres qui, cette fois, iraient se loger sur le capteur...

un des écueils à eviter dans ce genre de photos, c'est la redondance. il faut multiplier les angles et lieux de prise de vue pour eviter d'avoir toujours le meme type de photos, essayer d'avoir des instants décisifs comme des dépassements, des virages où les voitures sont à la limite de l'adherence... je ne suis pas sûr personnellement de toujours réussir à éviter ce genre d'écueil... mais j'essaye de m'y attacher... :))

Prenois accueille les 22 et 23 septembre prochains le Trophée Historique de Bourgogne, avec beaucoup de courses et la présence notamment d'anciennes Formules 1, l'occasion pour moi de me perfectionner un peu dans ce domaine... :))

voir les séries sports mécaniques 01 et sports mécaniques 02

édition le 23/09/2007 : les photos des Trophées Historiques de Bourgogne sont maintenant en ligne : série sports mécaniques 03




[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Festival du Chien à Plumes 
j'avais très envie de couvrir ce petit festival.
l'affiche m'intéressait, notamment pour des artistes comme Arno, Nadj, mais surtout Eiffel, dont je suis très fan :))
Dom de Sensation Rock m'a obtenu une accréditation, et c'est donc plein d'entousiathme que je me suis rendu au lac de Villegusien, à côté de Langres.

ambiance "boueuse" dès mon arrivée.
premier jour sympathique. des groupes locaux dans l'après-midi, et la soirée s'ouvre avec Ministère des Affaires Populaires (MAP). sympathique set, leur musique me rappelle les Dijonnais d'Iltika. ensuite Gnawa Diffusion : pas convaincu. enfin pas plus que ça. la soirée se poursuit malgré une panne de lumière sur la grande scène. les Ogres de Barback commencent donc juste éclairés par 2 petits spots halogènes. pas terrible pour les photos :))

pas fan de ce style de musique, même si c'est plutôt bien fait. venait ensuite La Ruda. désespéré par les pauvres lumières, je décide d'arreter là cette première soirée du festival, et rentre sur Dijon.

le deuxième jour, les Israëliens d'Izabo. c'est pas mal, ca joue plutôt bien, c'est un peu pop-rock, et bien dansant. je reconnais un de leur titre que j'ai du deja entendre à Taratata.

Eiffel en début de soirée. je me ballade avant le concert sur leur scène, l'occasion de faire quelques clichés des balances. le concert suit. mmhhh ils jouent bien sûr leur excellent album Tandoori, sorti il y a quelques mois. c'est vraiment très bien. du bon rock français, ce sont un peu les dignes héritiers de Noir Désir (que j'avais vu 2 fois il y a... très longtemps :)), tout en possédant leur propre personnalité.

Romain Humeau possède un certain charrisme. je lui trouve des expressions à Bertrand Cantat... bref super moment.

côté photos : le concert s'est déroulé vers 19h30 / 20h, au moment ou le soleil commence à se coucher, sans pour autant l'etre vraiment. bref une lumière un peu galere, et pas tres sexy. j'aurai nettement préféré qu'ils jouent une fois la nuit tombée, avec un bon éclairage... enfin bon.

ensuite je vais me restaurer un peu, et je surprends backstage Sanseverino en plein interview sous la tente presse. j'abandonne alors provisoirement mon kebab pour faire une poignée de portraits du bonhomme. Dalle, l'agence avec laquelle je suis sous contrat, recherche ce genre d'images "hors scene"... devrait y avoir moyen de les caser quelque part... :))

son concert ne m'aura par contre pas emballé plus que ca. beaucoup de monde sur scène, des cuivres "big band", ca joue bien, c'est bien foutu, mais je trouve qu'il y a trop de... tout :)) ca fait un peu "grosse machine" à mon gout.
niveau photo, les 3 premiers morceaux pas plus. le temps de faire quelques tophes qui ne resteront pas comme etant les meilleures que j'ai faites... c'est comme ca, ca arrive... :))
par contre les lumières etaient bonnes, je sortirai meme mon 70/300, qui pourtant n'ouvre qu'à f:4.5/5.6, pas du tout un objectif fait pour le concert donc !

Sergent Garcia ensuite. j'y vais sans conviction, n'etant pas fan de musique afro-cubaine. et en fait agréable surprise : c'est vraiment bien, ca reste nuancé, ca passe tres bien, je suis conquis :))

Nadj vers 1h du matin.
show très à vif, enorme son, saturation à profusion, ca "dechire", ca rentre dedans, elle ne se contente pas que de jouer son album, elle livre un concert tres personnel. un poil décu donc, meme si elle a le merite de ne pas se laisser aller à la facilité.
niveau photo, beaucoup de contre-jours, une lumiere assez faible, et des couleurs chaudes qui saturent vite (jaunes orangés, violet...). un peu galere. je ferai donc mes photos avec le 30mm ouvert en grand, à 1.4, avec une sous-ex -0.7 IL, car mon D70 encaisse mal les gros ecarts d'exposition.

dernier jour, Nosfell, surnommé à juste titre l'OVNI.
du pain bénit niveau photo. il joue son concert au niveau scénique. torse nu, tatouages saillants et grimaces à profusion. bien content de 2 photos que j'ai faites de lui :))

AaRON ensuite. idem, 3 morceaux pas plus.
je trouve leur album un peu tristos, mais en concert ca passe beaucoup mieux.
Arno suivait. lumieres un peu moins evidentes que pour les artistes précédents. je me calle donc en priorité vitesse au 1/160eme avec le 28/70, pour ne pas perdre de temps à chercher la lumiere avant de cadrer. 3 morceaux pas plus ici aussi. Arno est sans doutes l'artiste le plus "noir et blanc" que je connaisse... ca tombe bien, moi qui suis fan de n&b.

en tous cas j'adore le concert, à l'image du personnage, un peu bourru, un peu gauche, mais tellement plein de sensiblité... sa version de "Ma mere", juste accompagné par un piano... un bonheur !

Percubaba cloture le festival. comme pour Sergent Garcia, j'y vais au debut sans trop de motivation. et comme pour Sergent Garcia, bonne surprise. ca joue bien, les bonhommes connaissent leur affaire, le public en a pour son argent.


en résumé, agréable festival, avec plein de rencontres d'autres photographes, ca fait plaisir ! :))

et puis en général, de bonnes lumieres, ca me change, moi qui galere souvent à La Vapeur avec des lumieres pas toujours evidentes pour la photo...

voir les photos :
série musiques divers 29
série musiques divers 30
série musiques divers 31
série musiques divers 32

Nosfell, Villegusien - août 2007
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Le blog Photoscenique 
Bonjour,

j'inaugure aujourd'hui le blog sur ce site.
envie d'expliquer ma démarche photographique, de faire partager avec des mots -en plus de l'image- mon ressenti des concerts auxquels j'ai pu assister, des photos que j'ai pu y faire...
ce blog a vu le jour sous une première version qui s'est avérée défectueuse, je l'ai donc changé depuis et maintenant il y a possibilité d'ajouter des commentaires, n'hésitez pas à réagir à mes écrits.

@ bientot,

Didier.

[2 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 |