blog sur la photo de concert
 
        navigation   le site   \  le blog vendredi 27 mars 2015      
 Merci ! 
Souvent, en photo de concerts, les billets de blog portent sur des conditions de prises de vue difficiles, des contrats abusifs ou autres contrariétés.
Mais rarement on ne prend le temps de dire merci aux quelques artistes qui jouent le jeu de la photo, le temps d'un clin d'oeil, d'une pose, d'un regard...

Certes, ils ne sont pas nombreux à le faire, mais quand il y en a, les résultats sont souvent très intéressants.

J'ai rencontré quelques chanteurs ou musiciens qui m'ont fait le plaisir de jouer ce jeu. Rudolf Schenker (guitariste de Scorpions), la chanteuse Anaïs (même si je n'ai pas de photo vraiment parlante d'elle à montrer ici), Cali, ou encore, plus récemment, Versatile lors du concert de Blackalicious, ces derniers jours à La Vapeur de Dijon.

Les styles musicaux sont divers, mais le geste du plus bel effet.
Donc merci à eux, et comme on dit communément, "Souriez, vous êtes filmés !"

Bien entendu, la photo de Versatile ci-dessous fera partie de la prochaine mise à jour des galeries photo (cliquez dessus pour l'agrandir).
Edit : galerie désormais en ligne !

Blackalicious (Versatile), La Vapeur, Dijon, février 2015
photo non libre de droits

Scorpions , Le Zenith, Dijon, novembre 2012
photo non libre de droits

Cali, festival du Chien A Plumes, Villegusien (52), août 2011
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Compact ...  
Chose plutôt rare, je viens de m'acheter du matériel photo.
Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un fan de la course au matos, ayant toujours un, deux, voire trois wagons de retard sur la dernière vogue de l'équipement.

Pratiquant pas mal les balades dominicales, encore plus depuis mon emménagement au coeur du vignoble bourguignon, je cherchais depuis quelques temps un appareil avant tout compact, petit, discret et léger, afin d'immortaliser de temps à autre certains paysages qui me plaisent, sans pour autant me trimballer mon encombrant reflex avec objectifs.
Cet appareil devant, bien évidemment, posséder des fonctionnalités qu'on trouve sur les reflex, notamment la gestion des fichiers Raw.
Bref, il me fallait ce qu'on appelle un "compact expert".

Après avoir passé pas mal de temps sur le net à la recherche de l'outil idéal, on m'a proposé un Fuji X10 d'occasion.

Les avis que j'ai pu lire sur cet appareil était quasiment unanimes pour saluer sa qualité, et ayant pu télécharger des fichiers bruts afin de les tester sur mon ordinateur, j'ai donc franchi le pas.

L'appareil est franchement complet, les possesseurs de reflex retrouveront les fonctionnalités habituelles, et prendront plutôt rapidement leurs marques. La fabrication semble solide, et, après mise à jour du dernier firmware, on accède aux fonctionnalités de base rapidement.
Le gabarit est petit, il tient discrètement dans la poche .

J'ai donc pu partir en balades avec, histoire de le tester en condition réelle, et sur autre chose que mon chat (encore merci à lui !).
Et c'est franchement l'outil idéal par rapport à ce que je recherchais.
Ci-dessous un petit aperçu de ce que j'ai pu faire avec. D'autres suivront :)
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Château du Clos de Vougeot, Côte d'Or, janvier 2015
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 2014 
Comme tout le monde et comme tous les ans, voici venu le moment de faire une petite rétrospective des photos que j'ai pu faire cette année et que j'estime les plus intéressantes.

Le blues est beaucoup plus présent, ça c'est la bonne nouvelle. Grâce notamment à Jagoblues Association et son nouveau festival du mois de juin.
Paradoxalement, je suis moins allé voir de concerts blues à La Charité/Loire. C'est vrai que les photos pour le journal me prennent pas mal de temps, et surtout de plus en plus d'énergie (à certaines périodes ça peut être très intense), ce qui fait que je n'ai pas toujours la motivation pour faire plus de 4 heures de route sur un dimanche pour un concert dans la Nièvre...

Il y a également de plus en plus de "petites photos", ne faisant pas forcément partie d'une grosse série, qui me plaisent. Dans ce "Best Of 2014", je pense notamment à celles de La Belle Escampette, Le Cirque de Chine, ou encore Latifa Laâbissi.

Voilà, on clique sur l'image ci-dessous ou sur ce lien (le classement est aléatoire).



[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Le blues de novembre... 

Cette année, Talant a accueilli non pas un, mais deux concerts blues au cours du même mois de novembre : le traditionnel Chicago Blues Festival comme tous les ans, et, peu avant, une tournée New Blues Generation.

Cette dernière regroupait quelques "nouveaux noms" de la scène blues américaine, parmi lesquels le fils de Lonnie Brooks, ainsi que celui de Magic Slim.

J'ai aimé la chanteuse Tasha Taylor qui apportait une présence très en nuances à la soirée.
J'ai aimé également le bassiste Russell Jackson, habitué de la scène talantaise, et qui officiait un peu comme le coordinateur et maître de cérémonie.

Deux semaines plus tard, la grand messe annuelle du blues talantait était célébrée.

Cette tournée Chicago Blues Festival 2014 était paradoxalement placée sous le signe du Texas. C'est peut-être ce qui lui a donné ce côté très énergique. Andrew "Jr Boy" Jones (lui aussi déjà venu à Talant, en 2008 il me semble) s'est vite imposé comme la figure du concert. Il a mouillé la chemise dès son entrée en scène, ne ménageant pas ses efforts et son implication dans l'interprétation des morceaux.

Le saxophoniste (et harmoniciste) Mark "Kaz" Kazanboff liait le tout, donnant une couleur bien entendue très cuivrée à l'ensemble.
Du coup, on a presque regretté le côté trop en retrait des interventions de la chanteuse Kerrie Lepaï, qui se faisait une place un peu trop petite entre ces 2 pointures.

Mais j'avoue que c'était vraiment une très bonne soirée, que j'ai même trouvé plutôt groove.

Niveau photo, j'ai pu me faire plaisir sur ces 2 concerts. Je compte d'ailleurs regrouper l'ensemble de ces clichés sur une seule et même série.

Le traitement a bien avancé, encore un peu de patience et le tout sera en ligne...
Comme d'hab', deux petites ci-dessous en guise d'aperçu :

Edit le 09/12/14 : les photos sont désormais en ligne sur cette page !


Andrew "Jr Boy" Jones, tournée Chicago Blues Festival, Talant (21), novembre 2014
photo non libre de droits

Tasha Taylor, concert New Blues Generation, Talant (21), novembre 2014
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Quelques disques... 
Non, je ne suis pas mort. J'ai toute une série photo à terminer et à mettre en ligne. Ces derniers temps j'ai été pas mal occupé, notamment avec mon emménagement "à la campagne".
J'ai quand même envie de parler musique, cette période étant propice aux sorties d'albums.

Tout d'abord, un groupe américain qui existe depuis quelques années déjà mais qu'on m'a fait découvrir il y a peu. Blackberry Smoke fait plutôt dans le rock sudiste, avec quelques accents country-rock.
Les fans de Lynyrd Skynyrd, Black Crowes ou même Led Zeppelin y trouveront leur compte.

Ballades mélodiques et chaleureuses sur fond de guitares acoustiques doublées de son saturé, ou morceaux plus soutenus, le groupe ne fait pas dans l'originalité mais, à mon ressenti, dans une redoutable efficacité.

Leurs 2 derniers albums, Little Piece of Dixie et The Whipoorwill, sont de véritables tueries que j'ai écouté en boucle ces derniers mois. Récemment, ils ont sorti un double live qui confirme leur talent également sur scène.
Un nouvel album studio est annoncé pour février 2015.
Inutile de dire que je l'attends avec impatience.

Blackberry Smoke est sans doute ma plus grande découverte de ces derniers temps.


Les Wampas ont également pondu une nouveauté cette rentrée. Didier Wampas, après quelques disques en compagnie d'autres formations, revient à sa famille pour servir un punk-rock matiné de yéyé sans doute hérité de ses collaborations dernières avec Bikini Machine.

J'aime beaucoup, les textes sont toujours emplis de démesure, de provocation, ou de fausse arrogance.

Didier possède ce don rare de ne pas forcément chanter juste, mais de faire passer la chose avec classe. Le reste du groupe fait toujours preuve de cohésion, de punch, surtout quand on connait leur façon d'enregistrer : souvent d'une traite, sans forcément revenir sur tel ou tel truc.

Celui dont j'ai été si fan pendant tant d'années, Paul Personne, a lui aussi lancé son nouvel et quatorzième disque, Puzzle 14.
Celui-ci est pas mal, plutôt varié, osé parfois quand on connait l'artiste.
En tout cas il me plait beaucoup plus que ces 2 derniers, Face A et Face B, qui m'avaient franchement déçu, pour la première fois.

Il y est à nouveau entouré par les musiciens du groupe A l'Ouest, et la part belle est faite aux guitares. Pas toujours la sienne d'ailleurs, et je pense qu'avant sa collaboration avec cette formation, ce n'était que rarement le cas (pour les chorus).
Même si c'est sympa, j'avoue que Puzzle 14 est loin d'être mon disque préféré de Paul, je resterai encore sans doute longtemps sur des perles comme Rêve Sidéral, ou Patchwork Electrique.

A noter aussi la sortie posthume d'un album du regretté Sean Costello, In The Magic Shop, enregistré en 2005 et dévoilé ces jours-ci.

Excellent disque, blues, soul, qui nous rappelle à quel point cet homme était exceptionnel, à la guitare, au chant, mais aussi et surtout dans l'interprétation.
Un très grand parti si jeune.

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas scotché à ce point sur un album blues.


Une petite photo en guise d'illustration, et on y retourne :

Les Wampas, festival GéNéRiQ, Le Grand Théâtre, Dijon, février 2009
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> >>