navigation   le site   \  le blog samedi 6 mars 2021      
 Asa Prix Constantin 2008 
J'ai regardé à la télévision dernièrement la retransmission du Prix Constantin 2008.

Ce prix, créé en 2002, a par le passé, été attribué à Cali, Mickey 3D, Camille ou encore Abd Al Malik. Il récompense les nouveaux artistes qui ont marqué l'année par leur talent, leur originalité, leur potentiel et, selon Wikipedia, doit mettre en lumière des artistes moins médiatisés (même si pour Julien Doré, sélectionné cette année, j'émets quelques réserves...). Une sorte de tremplin en somme.

Habituellement, les remises de prix, cérémonies, ou autres compétitions me gonflent au plus haut point, mais ici j'y voyais surtout l'occasion de revoir des artistes que j'ai pu voir sur scène et photographier ces derniers temps.

Parmi les 10 sélectionnés de 2008, j'ai eu la chance d'en avoir vu 7 en concert.

Asa a été désignée lauréate par le jury présidé par Etienne Daho. J'aime son album, et garde un bon souvenir de son passage à Dijon. Mais ma préférence personnelle va à Moriarty, pour leur musique, leur ambiance sur scène, et leur sympathie.

A noter que la soirée était présentée par l'excellent Thomas VDB, journaliste rock, animateur radio, et aussi humoriste qui m'avait fait mourir de rire à La Vapeur, lui aussi, avec son spectacle désopilant En Rock et en Roll.

En tout cas c'est intéressant pour moi de revoir aujourd'hui certaines de ces images que j'ai faites il y a quelques mois... j'en redécouvre avec plaisir certaines, et je vois tous les défauts sur d'autres... :))

7 des 10 sélectionnés 2008 en photos :
(faire défiler les photos, il peut y avoir plusieurs artistes par galerie)

Asa
Cocoon
Julien Doré
Moriarty
The Do
Yael Naim
Arman Melies
... sans oublier Thomas VDB

Moriarty, festival GéNéRiQ, Dijon - mars 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Une de mes photos au couteau  
Mon ami de longue date Yannick, dont j'avais réalisé des portraits de ses enfants le mois dernier, m'a demandé il y a peu de lui confier une de mes photos de concert de son choix afin qu'il en réalise une toile.

Je lui ai donc donné, conformément à sa demande, un tirage papier 20x30 d'une photo de Billy Stuve, bassiste entre autres de Candye Kane, que j'avais réalisée il y a 2 ans.

Il en a ainsi réalisé une huile sur toile au couteau, format carré, d'environ 50 centimètres de côté.
La peinture est donc une libre interprétation de l'image originale, et Yannick a eu la bonne idée de transposer le noir et blanc de la photo par une opposition tons froids / tons chauds.

J'aime cette technique du couteau qui transpose très bien l'idée que j'avais de cette image, notamment ces lignes fuyantes (cordes de la basse, cheveux gominés tirés en arrière, ainsi que la composition en diagonale).

Yannick est reparti aujourd'hui de chez moi avec d'autres de mes photos sous le bras, afin de continuer ce qui sera une série ! J'en suis plus que flatté :))

ci-dessous, la toile, puis la photo originale :


Billy Stuve, La Charité/Loire - mai 2006
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Bilan d'un trimestre bien rempli ! 
Décembre arrive et le premier trimestre de la saison concerts 2008-09 se termine bientôt. J'attendais avec impatience les nombreux concerts auxquels j'ai pu assister.

De loin, celui qui m'aura le plus marqué, c'est bien sûr celui de RJ Mischo à La Charité.

Concernant les concerts dits de musiques actuelles, il y a eu de bons moments, mais également des déceptions.

The Kills restera comme un concert marquant. J'ai aimé aussi Femi Kuti, même si je l'avais déjà vu il y a une dizaine d'années. Cocoon c'était sympa, pas le concert du siècle, mais très plaisant. Et puis ils ne prennent pas la grosse tête, malgré le succès.

La grosse déception c'est Keziah Jones. L'album est très bon, mais le concert était très peu en rapport. Trop de gros son, mise en place trop carrée, des arrangements presque rock, je soupçonne même les musiciens qui l'accompagnaient de ne pas être son lineup habituel. Ca n'a pas vraiment décollé, sauf peut-être sur la fin.
Mademoiselle K je suis aussi resté sur ma faim. Il faut dire que j'en attendais beaucoup, peut-être trop. Julien Doré : pas convaincu.

En fait, j'ai été souvent beaucoup plus emballé par les premières parties. J'ai adoré Krystle Warren avant Keziah Jones, Hugh Coltman avant Julien Doré, et surtout Quidam en ouverture de Mademoiselle K. Ce trio de power-pop avec textes en français me plaisait déjà au travers de leurs titres qui passent en radio, et sur scène ils m'ont franchement plu.

Enfin, Little, qui ouvrait pour Cocoon, m'a aussi charmé. Compos minimalistes, univers féminin bien à elle et très personnel, ce petit bout de femme réussit à focaliser l'attention seule derrière une guitare aussi grande qu'elle.

J'ai aimé aussi, et ce n'était pas une première partie, Mercury Rev cette semaine, plutôt rock progressif. Ils m'ont fait penser à Archive, sans doute le meilleur concert que j'ai vu à La Vapeur. Etonnement, la salle était loin d'être remplie, alors que le groupe ne faisait que 2 dates en France, entre New-York et Barcelone.

Encore une poignée de concerts avant les fêtes et ça sera terminé pour 2008. Ensuite janvier devrait être très calme, car courant février le festival GéNéRiQ s'installe pour sa troisième édition : plusieurs concerts par jour pendant 2 semaines, une vraie cure de musique !

L'ensemble des photos de ce trimestre est visible, comme toujours, sur cette page.
(séries dont je suis satisfait : RJ Mischo bien sûr, Keziah Jones, Femi Kuti)

Edit : bien sûr, quand je dis qu'un concert m'a déçu, je n'oublie pas qu'un artiste, au cours d'une tournée, peut avoir un jour "sans", et qu'un seul concert n'est pas forcément révélateur d'une tournée entière...


Femi Kuti, La Vapeur, Dijon - novembre 2008
photo non libre de droits

Little, La Vapeur, Dijon - novembre 2008
photo non libre de droits


[3 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Sébastien Grebille point com 
Mon camarade de forum, ami, mécène et compagnon de photo Sébastien Grebille vient, enfin, d'ouvrir son site présentant ses travaux photo.

Au menu, des photos de concerts bien sûr, mais pas uniquement.

La musique, si pour moi c'est une passion, un besoin vital, c'est pour lui encore plus : il s'agit de son métier, et à haut niveau.

Mais ici pas d'amplification, de jacks qui trainent ou de larsen : Sébastien est violoniste au sein d'un philharmonique. Du coup, ses sujets de prédilection photo sont ses camarades, ses "collègues", ou encore les chefs qui viennent oeuvrer à son travail.

Lui comme moi partageons une passion pour la musique, enfin chacun à sa façon :))
Et c'est sans doutes cette passion qui rejaillit sur ses photos de concerts : alors que certains photographes clament haut et fort avoir trouvé "leur" style parce qu'ils imitent celui d'un autre photographe, lui a le sien, car il le vit, le ressent, et donc ne copie pas.

Sur son site on découvre également de magnifiques portraits, ainsi que des paysages. Si la qualité technique de ses prises de vue en paysages est irréprochable, j'aimerais par contre qu'il affirme réellement, dans ce domaine, son style. Aujourd'hui je le trouve encore trop dans l'empreinte des photographes qui l'influencent...

Tout ça est de qualité ! et ça se passe sur www.sebastiengrebille.com


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Nouvelle star  
Mercredi 12 novembre je suis allé à La Vapeur de Dijon pour photographier le concert de Julien Doré, vainqueur de l'émission Nouvelle Star en 2007.
Oui, je l'avoue, il m'arrive de regarder ce programme, j'ai même regardé presque intégralement la saison 2008.

Je ne trouve pas que cette émission soit à proprement parler de la télé réalité. A mon avis, c'est juste un tremplin, un peu comme les radios crochets d'il y a quelques temps. En tout cas nous sommes loin du côté racoleur et putassier de sa grande soeur Star Academy.

C'est la curiosité qui m'a poussé à venir voir ce que Julien Doré donnait en live. Et puis j'aime son single radio Les Limites (il faut dire que je suis fan des petits instruments à cordes : banjo, yukulele, mandoline...).
Enfin, je n'ai pas à me justifier non plus ! :))

J'ai photographié les 3 premiers morceaux, comme établi. Dommage, il y avait, ensuite, plein de moments sympas à photographier ! Je suis resté une heure ensuite à écouter le concert. Impression plutôt mitigée.

Il chante bien, le groupe derrière est là, mais il me reste comme un sentiment de creux, d'un manque. Lui m'a fait penser à un mélange de Philippe Katerine (que j'adore) et d'un chanteur à minettes. J'ai aimé quelques moments par ci par là, mais je ne suis pas rentré dans le concert.

Je suis parti lorsqu'il a fait monter sur scène une jeune fille du public, pour lui chanter seul un morceau en italien bien mielleux, assis derrière un Fender Rhodes.
C'était, pour moi, la cerise qui a fait déborder le vase, ou la goutte d'eau sur le gâteau, au choix :))
Le public (salle comble) conquis d'avance, est reparti heureux. C'est ça aussi la musique, il en faut pour tous !

voir les photos série musique divers 56

Julien Doré, La Vapeur, Dijon - novembre 2008
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | Suivant> >>