navigation   le site   \  le blog samedi 16 octobre 2021      
 En interview sur laphotolive.com 
De passage chez moi entre 2 festivals, j'en profite pour signaler, à celles et ceusses que ça intéresse, une interview à laquelle j'ai répondu sur le nouveau site dédié à la photo de spectacle, laphotolive.com.

Merci à Fabien, à l'origine de ce site, d'offrir un espace d'expression autour de ce sujet qui m'est si cher.

Et mille excuses pour les nombreuses fôtes d'orthographe qui jalonnent mes réponses dans l'interview, je crois que mon engouement à répondre à ces questions m'a fait oublier certaines règles de la langue française... :))



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 John Mayall à Talant en octobre 
La nouvelle est tout juste arrivée : John Mayall, en tournée française courant octobre 2010, s'arrêtera à Dijon (Talant) le 13 de ce mois.

John Mayall est sans doute un des précurseurs du blues blanc et est à l'origine du British blues boom des années 60, cet élan que nombre de musiciens blancs ont suivi et qui a donné naissance à des groupes comme Led Zeppelin ou encore les Rolling Stones.

Tout au long d'une carrière prolixe, Mayall s'est entouré de musiciens et notamment de guitaristes qui ont, par la suite, percé : Peter Green, Mick Taylor, mais aussi et surtout Eric Clapton.


L'album avec Clapton (1966), est le premier disque de blues que j'ai acheté. Si mes goûts bluesistiques ont aujourd'hui changé, ce disque sonnera à jamais pour moi comme celui de mes premiers émois musicaux sur 12 mesures.

Je ne sais pas ce que vaut aujourd'hui Mayall sur scène (je ne suis pas fan de toute sa discographie), mais sa venue à Talant reste un événement auquel je serai bien évidemment présent !

Ci-dessous une petite photo (de Zack Harmon) prise l'an dernier dans cette salle de Talant ou aura lieu le concert de John Mayall :

Edit : les photos de John Mayall sont maintenant en ligne

Zack Harmon, Talant, décembre 2009
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Joe Louis Walker au Creusot 
Vendredi dernier petite escapade imprévue au Creusot (71) pour aller shooter l'Américain Joe Louis Walker qui se produisait dans le cadre du festival Blues en Bourgogne.
J'avais déjà vu ce bluesman il y a une quinzaine d'années dans ma ville, Dijon, à l'An-Fer, à l'époque mythique temple national de la musique électronique (parfois du blues y était programmé), et il m'avait fait très forte impression.

A vrai dire, j'y allais surtout pour refaire des photos de blues, car photographier ce style musical, que j'affectionne, me manque vraiment, et la dernière fois avec Monster Mike Welch j'étais un peu resté sur ma faim photographiquement.

Arrivé sur place ma joie retombe d'un coup : la scène, installée au coeur du magnifique château de la Verrerie, est sous un chapiteau de couleur blanche.
Moi qui aime les fonds noirs habituels aux concerts pour bien isoler mes sujets du fond de l'image, me retrouve dans des conditions où ce genre de rendu est impossible !
A moi le fond flashy, la structure métallique apparente, bref tous ces éléments parasites que j'évite habituellement au possible !

J'ai quand même shooté consciencieusement... mais sans grande attente quant au résultat !
Bref, une fin d'année un peu terne niveau photos, déjà mes derniers clichés de la tournée Ricard Live qui ne sont pas vraiment top...

J'attends donc le prochain concert avec conditions optimum pour pouvoir me LACHER vraiment... mais, d'ici là, le break du mois de juillet me fera du bien :))

Edit : les photos sont maintenant en ligne

Joe Louis Walker, festival Blues en Bourgogne, Le Creusot - juin 2010
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Neuf ans ...  

Neuf ans que j'attendais ça.

Jimmie Vaughan, le "Bad Boy" d'Austin, grand frère de feu Stevie Ray Vaughan, légendaire guitar-heroe des années 90, vient enfin de sortir un nouvel album.
Jimme Vaughan Plays Blues, Ballads & Favorites réunit une quinzaine de covers de titres des années 50, de Jimmy Reed à Little Richard, en passant par Willie Nelson.

L'orgue Hammond est moins présent et ne fait plus par exemple les lignes de basse si caractéristiques sur ses précédents albums, remplacées ici par une vraie basse. Une section de cuivres vient également renforcer l'assise rythmique et appuyer le côté vintage de l'album.
Bien évidemment, on retrouve Lou Ann Barton qui vient assurer le chant sur une poignée de titres.

Sans pour autant révolutionner l'histoire du blues, ce disque (autoproduit) reste pour moi un album de chevet.
J'aime Jimmie Vaughan pour la classe naturelle, la décontraction, le style et le son inimitables. Là ou Stevie Ray mettait 50 notes pour dire quelque chose (avec talent), Jimmie n'en met que 2 ou 3 et fait pourtant passer le même message.
Jimmie Vaughan c'est tout l'art de l'économie et aussi celui du silence, essence même de la musique.

Album moins soul que les précédents, et plus dans la lignée des premiers Fabulous Thunderbirds auxquels il a participé. Quel pied !

Ci-dessous une petite vieillerie (photo argentique) pour illustrer : Jimmie que j'ai pu approcher en vrai il y a 8 ans. Juste après cette photo, je lui faisais dédicacer son album de l'époque. Un vrai groupie je vous dis ! :))

Jimmie Vaughan en conférence de presse,
festival Blues Passions, Cognac - juillet 2002
photo non libre de droits



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Derniers concerts ...  
Derniers concerts de la saison 2009-2010 avant la période des festivals...

Je dois dire que globalement, cette année, je n'ai pas eu de véritable "claque" musicale comme j'ai pu en avoir l'année passée.
De très bons moment passés avec Phoenix, Archive, Eiffel, Benjamin Biolay, mais sinon rien de transcendant.

Récemment par contre, je me suis laissé séduire par les Jamaïcains de Sly & Robbie. Moi qui ne suis pas spécialement fan de reggae, j'ai, dès les premières mesures, senti qu'on avait à faire à de la pointure. Ils ont, par le passé, été sollicités par les Stones ou encore Gainsbourg.

La semaine dernière je suis allé photographier la tournée Ricard Live SA qui passait par Dijon et accueillait BB Brunes et V.V. Brown. J'aime beaucoup le single de cette dernière, Shark in the Water.

La Canadienne Coeur de Pirate est venue samedi soir. Je ne me suis pas attardé plus que ça à son concert, me contentant uniquement des 3 premiers morceaux autorisés pour photographier. Néanmoins, j'ai été agréablement surpris par les conditions de shoot : un torrent de lumières comme j'en ai rarement vu en concert (parfois à 400 ISOs, 1/250ème, et f:7 !!).
J'ai vraiment apprécié sa première partie, Madjo. Un mélange de folk suave derrière laquelle une discrète mais efficace beatbox se greffe. Le répertoire rappelle bien évidemment Moriarty, mais garde une identité propre.

Vendredi je suis allé faire un tour à la Nuit du Slam, photographiquement mélange de concert et de théâtre. Vraiment sympa.

Bien sûr, j'ai encore sous le coude une bonne partie des photos de ces derniers concerts à traiter... :))
(quelques images ci-dessous en attendant)

Cet été je prévois de retourner faire un tour au festival Blues Passions de Cognac (longtemps que je n'y suis pas allé !), mais en tant que simple spectateur, histoire de profiter pleinement. Début août je couvre à nouveau le Chien à Plumes, puis sans doute Blues en Loire.
Et, entre ces 2 festivals, je m'offre de vraies vacances ! :))

Edit : photos de Coeur de Pirate, de Madjo et de la Nuit du Slam désormais en ligne. celles de la tournée Ricard Live également.

Sly & Robbie, La Vapeur, Dijon - mai 2010
photo non libre de droits

V.V. Brown, Dijon - mai 2010
photo non libre de droits

Coeur de Pirate, La Vapeur, Dijon - mai 2010
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | Suivant> >>