navigation   le site   \  le blog samedi 25 septembre 2021      
 Free's B  
Il y avait quelques temps que je n'étais pas allé photographié de concert à La Vapeur.
La dernière fois, c'était pour Yael Naim, fin avril (concert sans grande surprise, mais qui a séduit le grand public, comme il fallait s'y attendre, avec une très bonne première partie, Pascal Danaë).

La semaine dernière, j'avais prévu, mais n'y suis pas allé, de faire Israel Vibration, puis Duchess Says. Flemme, quand tu nous tiens :))
Jeudi dernier, j'ai quand même réussi à me motiver pour aller voir les Dijonnais de Free's B, qui ouvraient pour High Tone.
Excellent concert, j'adore ce groupe, même si leur répertoire "electro-punk" n'est pas dans mes habitudes d'écoute. Mais c'est aussi l'avantage de faire des photos de concert, cela permet d'élargir ses goûts musicaux.

Lumières un peu difficiles, pas mal de stroboscopes, mais un batteur placé en bord de scène (donc pas trop éloigné, ce qui est rare) et relativement bien éclairé m'ont permis de ramener une poignée de photos sympas.

site des Free's B

voir la série musique divers 46

Free's B, Dijon - mai 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Quiberon, Côte Sauvage 
J'ai profité du pont du 1er mai pour aller me changer les idées dans le sud de la Bretagne. Sortie photo programmée, avec point de chute sur Le Croisic, ainsi que la presqu'île de Quiberon.
Week-end trop court (4 jours quand même !) mais bénéfique, le beau temps enfin arrivé et l'air du large m'ont fait du bien, parfois même avec les pieds mouillés (ça surprend la marrée !)

300 photos ramenées, 200 restantes après editing, tout cela va demander du temps pour tout traiter... Et dire que j'avais encore des photos en attente de traitement avant ce week-end... :))

Edit : les photos sont désormais en ligne sur cette page

Quiberon, Côte Sauvage - mai 2008
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 So long Sean ... 
Hier soir, je suis allé applaudir mes amis de Rosebud Blue Sauce qui jouaient 3 soirs de suite dans ma ville, à Dijon.

Et c'est là que j'ai appris cette nouvelle, confirmée ce matin sur le net : le guitariste et chanteur américain Sean Costello est décédé mardi 16 avril, à Atlanta, sa ville de résidence, la veille de son 29ème anniversaire.
Des rumeurs vont bon train aujourd'hui, en bouche à oreille, concernant les causes du décès, mais je préfère ne pas m'étendre là-dessus tant que celles-ci ne seront pas certaines.

J'étais tombé par terre en 2001, année de sa sortie, à l'écoute de l'album Moanin' For Molasses, un des tout premiers disques de Costello. Je me disais même que c'était presque trop parfait, que ça manquait peut-être de temps en temps de "pains" pour que ça sonne encore plus blues, tout en me disant que dans 10 ans (à l'époque Sean avait 22 ans), ce type serait sans doutes une des plus grandes références du genre...
Le destin en a décidé autrement.

J'avais eu l'occasion de l'applaudir et de pouvoir le photographier lors d'une tournée européenne, il y a un peu plus d'un an. Excellent concert, guitariste et chanteur d'exception, rien à redire, le talent sur disque ou sur scène était le même.

En peu de temps, et si jeune, Costello avait réussit à faire parler de lui, et même à s'imposer très rapidement. Quelle perte !

MySpace et site officiel

voir la série photo blues 20

Edit : création par la maman de Sean du Sean Costello Memorial Fund for Bipolar Research

Sean Costello, La Charité/Loire - mars 2007
photo non libre de droits

Sean Costello - No Half Steppin'


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Patrick Watson 
Petit retour sur le festival GéNéRiQ 2008.

Parmi les agréables découvertes de cette édition, le Canadien Patrick Watson. C'est le nom du chanteur, mais également celui du groupe entier. Deux albums seulement à leur actif, dont le dernier, Close to Paradise est unanimement salué par la critique.
Ballades aériennes au piano, accompagnés de riffs de slide lancinants, arrangements travaillés, on pense bien sûr aux Pink Floyds, mais avec des parties vocales à la Jeff Buckley.

Sorte d'enfant qui n'a pas voulut grandir, Watson est sur scène mal rasé, t-shirt débraillé, et casquette toujours vissée sur le crâne.
Totalement investit dans sa prestation, il se tord, se recroqueville sur son piano, grimace face au micro, ou, debout, torture ses pédales d'effet. Personnage spectaculaire donc, ce qui est paradoxal à l'écoute de son disque. Mais super concert, à se souvenir avec l'excellent album cité plus haut.

Site officiel et MySpace

voir la série photo musique divers 42

Patrick Watson, Drifters, extrait live

Patrick Watson, Dijon - mars 2008
photo non libre de droits



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Jimmy Burns 
Mi-mars, l'association Jagoblues organisait ses traditionnelles Nuits du Blues à Talant, commune limitrophe de Dijon.
Au programme, Jimmy Burns (accompagné à la basse par le neveu de Bo Diddley !), et ensuite Diunna Greenleaf et les Texans de Blue Mercy, avec à leur côté Billy Flynn.

J'ai vraiment aimé Jimmy Burns, c'est du blues chicagoan, mais métissé de multiples autres influences. Je trouve son style assez proche de celui de Larry Garner, musicien louisiannais dont je suis fan.
C'est tout en économie, et du coup très lay-down, très posé. Grosse influence, au niveau de l'ambiance, du Sud des Etats-Unis, région de la torpeur et de la moiteur...

Pas vraiment de photos exceptionnelles, mais celle ci-dessous me plait bien.
Les lumières étaient plutôt bof, mais Burns n'est pas vraiment un excité sur scène, du coup je me suis permis de descendre à des vitesses d'obturation assez lentes...

Encore ci-dessous, un extrait vidéo de Jimmy Burns. Pour le plaisir :))

voir les photos série blues 25

Jimmy Burns, Talant - mars 2008
photo non libre de droits



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | Suivant> >>