navigation   le site   \  le blog vendredi 22 novembre 2019      
 "Fan Page" sur Facebook 
Après avoir longtemps hésité, je me suis enfin décidé, à l'instar de mon cyber-pote Altza avec qui j'en parlais il y a quelques temps, à créer une "fan page" sur Facebook.

Disons le franchement, je ne suis pas fan de la dénomination "fan page", mais je me suis laissé séduire par le côté agrégatif qu'offre Facebook : lors de la lecture régulière des infos publiées sur ce réseau, cela permet, une fois abonné à cette "fan page", de voir les différentes mises à jours des séries photos de mon site web que je prendrai soin d'y publier.

Bien sûr, mon site photo est déjà équipé d'un flux RSS (tout comme ce blog d'ailleurs), mais les abonnements Facebook offrent une façon de centraliser toutes ces informations sans passer par un programme dédié.

Bref, si le coeur vous en dit et que vous êtes présent du Facebook (Tronche Book pour les intimes) , il n'y a qu'à cliquouiller sur l'image ci-dessous :))



[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Les Victoires 
L'autre samedi soir, je me suis affalé devant la télé, terrassé par une maxi-flemme aigüe, et je me suis laissé aller, une Trappe blonde à la main, à regarder la cérémonie des Victoires de la Musique, qui célébraient leur 25ème anniversaire.

Je n'ai jamais été fan des cérémonies, encore moins des remises de prix ou de décorations, et ne pense absolument pas que la musique ou l'art en général soit réceptif ou récompensable par des prix ou un quelconque palmarès.

Néanmoins, c'était l'occasion de revoir sur mon petit écran une multitude d'artistes que j'ai pu voir ou que je verrai prochainement sur scène.

Plutôt que de me lancer dans une analyse de cette soirée, je préfère renvoyer à cet excellent article des Inrocks écrit par Johanna Seban. Tout y est dit.

La seule image que je préfère garder dans ma mémoire de ces 25 ans de Victoires de la Musique, est celle de mes amis les Wampas lors de leur passage en 2004. Didier Wampas est vraiment le roi :))

Didier Wampas, le Grand Théâtre, Dijon, festival GéNéRiQ - février 2009
photo non libre de droits


[1 commentaire]   |  permalien |   partager :
 En peinture, l'expo ! 
Ca y est, l'exposition conjointe photos + peintures (voir ce billet pour plus d'infos) avec mon ami Yannick voit le jour.

Nous exposons conjointement à La Causerie des Mondes (16, rue Vauban : centre historique de Dijon, près de la rue Amiral Roussin, face au Palais des Ducs) à partir du 13 février 2010, et pour une durée d'un mois.

L'idée est de montrer certaines de mes photos de concert sous leur forme originale, et en parallèle une libre interprétation en peinture de ces images (huiles sur toile, mais aussi esquisses).

Je suis satisfait de ce magnifique lieu d'expo (merci Isabelle !), car il possède beaucoup de cachet (dans une maison moyenâgeuse à colombages), et dans un quartier historique récemment rénové.

Il s'agit d'une première date pour cette exposition qui devrait ensuite s'installer dans d'autres lieux de la région.

En avant goût ci-dessous, une des dernières toiles réalisés par Yannick, d'après une photo du regretté Sean Costello.

voir les peintures déjà réalisées (ouverture en fenêtre pop-up)

Note : les toiles de Yannick sont également dispos sur Myart

Dernière minute : expo prolongée jusqu'au 10 avril !


Sean Costello, La Charité/Loire - mars 2007
photo non libre de droits


[5 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Début 2010 ...  
Je l'attendais, mais la reprise des concerts pour l'année 2010 est enfin là.

Ca a débuté avec le collectif anglais Archive, qui a autant assuré que la dernière fois où je l'avais vu, en 2006. Juste un bémol, je n'ai pas été convaincu par l'intervention du chanteur hip-hop qui partageait le chant ce soir-là. Comme une impression de vouloir donner un couleur "dans l'air du temps" un peu surfaite.

Une semaine plus tard, soirée métal.
Arrivé sur le tard, je n'ai vu que les 2 derniers groupes. Mais j'ai vraiment aimé Sidilarsen, la tête d'affiche, avec leur fusion mâtinée de beats électro et de riffs métal. Un peu dans la lignée de Shaka Ponk, mais en moins funky et en plus "rentre-dedans".

Début février, les Rennais de Bikini Machine sont revenus. Eux aussi, je les avais déjà vus par le passé. Eux non plus n'ont pas faillit à l'image que j'avais gardée d'eux : excellent combo rock-pop-yéyé, leur concert a une nouvelle fois été un grand moment de scène. Multi-instrumentistes, très énergiques, et surtout extrêmement sympathiques ... ! Voilà un groupe comme on aimerait en voir plus souvent...

Les Anglais de The Heavy ont investit le plateau juste après nos amis bretons.
Pas vraiment pris la peine d'écouter avec attention leur set : j'étais trop occupé à me batailler avec les lumières du club (la petite salle) de La Vapeur, où se tenait le concert (tout comme la soirée métal d'ailleurs). L'éclairage y est faiblard, aléatoire, en tout cas très difficile pour la photo.
J'ai donc poussé mon nouvel objo 35mm 1.8 dans ses derniers retranchements, et souvent à 2000 ISOs. En tout cas, je suis content de cet investissement !

Bien longtemps que je ne suis pas retourné faire des concerts de blues à La Charité/Loire : la neige et le verglas ont eu raison de ma motivation (La Charité est à 2h30 de route de Dijon, et il faut traverser une partie du Morvan pour s'y rendre...).

Heureusement, en avril ils recevront Monster Mike Welch avec un lineup de rêve : Thibaut Chopin, Julien Brunetaud et surtout Fabrice Bessouat, sans doute le batteur français de blues que j'apprécie le plus.

Puis ce sera au tour du guitariste non-voyant de la Nouvelle Orléans Bryan Lee de venir au Cellier des Moines (4 dates en France seulement !).

Du très beau monde en somme !

Les dernières photos sont disponibles sur la liste des mises à jour.
(Rappel : un flux RSS est également disponible)

The Heavy, La Vapeur, Dijon - février 2010
photo non libre de droits

Sidilarsen, La Vapeur, Dijon - janvier 2010
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Un peu de légende sur Internet 
En cette période calme, (les concerts se sont arrêtés le 20 décembre, et reprennent pour moi le 24 janvier), j'en profite pour m'extasier sur des anecdotes.

Je compte parmi mes contacts sur Facebook John Primer (mon côté midinette), musicien américain revenu de loin, qui fût pendant de nombreuses années un sideman très couru à Chicago.
En me baladant sur son profil, je m'arrête sur son CV. Si aujourd'hui il tourne sous son propre nom, la première formation notoire au sein de laquelle il a joué était celle de Muddy Waters.

Bien sûr, j'étais au courant de cette information (comme tout le monde qui s'intéresse au blues d'ailleurs), mais je dois dire que de voir ça sous mes yeux, aussi simplement écrit, ça fait quelque chose.

C'est aussi ce contraste entre la modernité de Facebook, d'Internet, et le fait d'y trouver quelqu'un qui a fait partie de la légende, qui a accompagné jusqu'à sa mort le père du blues électrique, sans doute un des plus grands bluesmen de tous les temps, qui interpelle.

J'en profite pour ressortir une photo que j'avais faite de lui en 2005, à l'époque en couleur, et que je viens de transformer en noir et blanc.
Comme le disait Jacques Tati, "Trop de couleur distrait le spectateur" :))


John Primer, festival Blues en Loire, La Charité/Loire - août 2005
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | Suivant> >>