navigation   le site   \  le blog mercredi 26 février 2020      
 Alex Schultz, bonne nouvelle  
En décembre 2005, j'allais dans ma salle de concert favorite, le Cellier des Moines de La Charité/Loire, pour y applaudir Alex Schultz et le Raphael Wressnig Trio qui accompagnaient Finis Tasby.

Pour ceux qui ne le savent pas, Alex Schultz est une des références absolues en matière de guitare blues west-coast. On peut d'ailleurs consulter sa bio sur son site officiel, pour y voir que le bonhomme a accompagné, entre autres, les harmonicistes feu William Clarke, puis Rod Piazza (voir la vidéo ci-dessous).

C'était, pour moi comme pour les personnes qui m'accompagnaient, un événement : voir Alex Schultz sur scène, en vrai :))
Bien sûr, super concert, plein de souvenirs, et plein de photos (à l'époque c'était mes débuts avec un réflex numérique).

Peu après la mise en ligne des photos sur mon site, je recevais, à ma grande surprise, un mail d'Alex Schultz lui-même. Emballé par les images que j'avais faites de lui, il me confie en même temps que la photo est sa deuxième passion, juste après la musique. Son père était d'ailleurs éditeur d'ouvrages d'art sur la photo.
Il me demande par la même occasion l'autorisation de les mettre sur son site, et me dit qu'un jour, il aimerait bien en utiliser sur un prochain CD...

Et le mois dernier, presque 3 ans plus tard donc, je reçois un nouveau mail d'Alex. Un nouveau disque (entièrement instrumental, orienté soul-jazz) a été enregistré en novembre dernier, avec l'organiste autrichien Raphael Wressnig. Et Alex me démarche pour y inclure, comme il l'avait annoncé, une de mes 2 photos ci-dessous...

Et dire que le simple fait de le voir sur scène était pour moi un événement, alors, bien sûr, me retrouver sur son prochain CD, c'est encore plus que le bonheur... :))

Cela sortira en août prochain.

Son site officiel et MySpace



[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Quoi ma gueule ? 
Ma trombine est en plein format sur la page 2 du nouveau programme papier (janvier/mars 2008) de La Vapeur (une version pdf du programme est téléchargeable ici, 8,5 Mo).

Moi qui m'éclate dans la photo justement parce que je suis du "bon côté" de l'objectif, celui où je ne suis pas sur l'image, comme planqué... cela fait bizarre de se retrouver ainsi face au miroir :))

En même temps, j'avais réalisé cet autoportrait de façon à avoir une photo de moi, si un jour on m'en demandait une.

En tous cas, cette image est avant tout ma vision de la photo : une façon de se dévoiler, mais tout en restant caché. Réalisée face à une glace, diaphragme ouvert à f:1.4 pour avoir une profondeur de champ la plus courte possible : beaucoup de flou, et peu de net.


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Miossec : tordons le cou aux ragots 
J'entre cet article dans la catégorie une photo / une histoire, mais, ici, il faudrait plutôt intituler cela une légende, une photo.
La rumeur et les ragots veulent que notre ami Miossec (dont je possède et achète aveuglément tous ses albums) soit un peu porté sur la boisson.
Lors de son dernier passage à Dijon en mars 2007, j'ai eu l'occasion d'apporter la preuve (voir la photo ci-dessous) que tout ceci n'était que croyance et affabulation.
Et oui, le chanteur brestois tourne à la Cristaline... qui l'eut cru ?
Titre de mon prochain article : Renaud boit du Perrier :))

avant le concert de Miossec, Dijon - mars 2007
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Rosebud Blue Sauce 
Depuis pas mal d'années, je fréquente les concerts et festivals blues de France.
Au cours de ces escapades musicales, il m'arrive de retrouver souvent les mêmes personnes, spectateurs ou musiciens : le milieu du blues en France est assez petit par le nombre d'individus qu'il concerne.

Et parmi ces gens, il est un groupe originaire du Sud-Ouest de la France (dont les membres ont à peu près mon âge) dénommé Rosebud Blue Sauce.
Ils pratiquent un style de blues pas assez représenté à mon goût, le west-coast, sorte de blues mâtiné de swing, avec des sonorités différentes que ce qu'on peut entendre dans le blues plus traditionnel par exemple...

A force de se cotoyer avant, pendant et après les concerts, des liens se sont créés. J'aime les retrouver aux quatre coins du pays, échanger avec eux, et surtout les écouter jouer. Je dois dire qu'ils sont sans doutes une des formations dont j'admire le plus le talent, l'énergie et la qualité de leurs prestations : jamais ils ne m'ont déçus.

J'attendais donc avec impatience l'occasion de pouvoir les photographier sur scène dans des conditions optimums. En août 2005, ils jouaient lors du festival Blues en Loire. Par contre, ils jouaient en après-midi, sur une scène découverte au coeur de la ville, cadre très agréable certes, mais qui ne correspondait pas à ce que j'attendais du point de vue prise de vue.

Un an plus tard, j'avais à nouveau l'opportunité de les revoir, mais cette fois dans une salle que j'affectionne tout particulièrement, le Cellier des Moines de La Charité sur Loire, à une quarantaine de kilomètres de Bourges. Ils accompagnaient l'harmoniciste et chanteur californien Lynwood Slim.
Cette salle est assez petite (une centaine de places assises), et tout en longueur. Il s'agit en fait d'un cloître du 14ème siècle, vouté, au charme incroyable, à l'acoustique excellente, et dont la scène haute d'une cinquantaine de centimètres se trouve à moins de 2 mètres des premiers spectateurs.
Je peux y shooter assis par terre, avec bien sûr mes focales fixes que j'aprécie tant. J'ai donc enfin pu me "lâcher" sur eux, notamment avec mon 30mm 1.4 que je venais d'acheter à l'époque.
En prime, le fantastique pianiste Julien Brunetaud (qui l'année d'avant accompagnait Chuck Berry) se trouvait à leurs côtés ce jour-là, le bonheur absolu !

Et je dois dire que, cette fois, j'étais plutôt satisfait du résultat !

voir les photos série blues 16

Rosebud Blue Sauce, La Charité/Loire - décembre 2006
photo non libre de droits


[4 commentaires]   |  permalien |   partager :
 The Elderberries et la déconne :)) 
The Elderberries, c'est un groupe assez jeune (autour de 20 ans de moyenne d'âge), d'origine franco-britannico-canadienne. Ils distillent un rock 70's nettement marqué par Led Zeppelin ou encore AC/DC. Vous les avez peut-être entendus sur la BO du film Hellphone de James Huth. Ils sont passés par Dijon en novembre 2006.

Avant leur concert, je me promène sur la scène qui n'attendait plus que l'arrivée du public. Je faisais quelques photos des éléments en place quand je tombe sur leur set-list collée au pied du micro du chanteur. En y regardant de plus près, je m'aperçois que la dernière ligne de la dite liste n'est pas à proprement parler une de leur chanson, mais plutôt le programme de l'après-concert...

voici la photo réalisée (pédales d'effet, set-list, câbles) :

photo non libre de droits

... en retournant l'image et en la zoomant, on lit clairement la dernière ligne :

"Back stage, get drunk" (que l'on peut traduire par "Après le concert, on se bourre la gueule"), accompagné par un petit gribouilli de forme phallique des plus inspirés :))
Voici donc une photo à double lecture !

voir la série photo musiques divers 16


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | Suivant> >>