navigation   le site   \  le blog mercredi 23 septembre 2020      
 Un livre chez Blurb 
Je me suis enfin décidé à m'offrir un livre de mes photos par le laboratoire Blurb.

Je n'avais que des retours d'expériences positifs de la part de tous mes camarades photographes qui avaient essayé cette société américaine spécialisée dans la réalisation d'ouvrages photos pour les particuliers ou les professionnels.

Il y a plusieurs façons de créer un livre chez eux, soit avec leur propre application dédiée (bien évidemment gratuite), soit par le biais d'un plugin se greffant au logiciel Adobe InDesign.
J'ai choisi la première solution. La mise en page est plutôt simple, rien de vraiment compliqué. De toutes façons, je ne voulais qu'une présentation épurée de type portfolio, juste des photos légendées sommairement. Tout s'est donc passé sans problèmes.

J'ai choisi une finition assez "classe", avec papier semi-perlé, ce qui a fait monter un peu le prix final du livre, mais il y a moyen de ne choisir que du papier standard, moins onéreux.
Il y a toute une gamme de formats disponibles, mon choix s'est arrêté sur le "grand carré" : 30x30 cm, avec une vingtaine de pages.
La livraison se fait par UPS, et j'ai reçu mon exemplaire avec une semaine d'avance sur le délai annoncé ! (la fabrication se fait aux Etats-Unis)

Le rendu, l'impression des pages et la qualité générale du produit fini sont vraiment très bons, je dois dire que je suis très satisfait du résultat !

Edit fin novembre :
Après avoir commandé 2 autres exemplaires du livre pour offrir, j'ai eu la désagréable surprise de recevoir les nouveaux exemplaires avec certains défauts.
Suite à ma réclamation, le service client m'a renvoyé gracieusement 2 autres exemplaires, pour lesquels la qualité était meilleure.





[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 So long Patrice ... 
Je connaissais son visage ainsi que son nom depuis une vingtaine d'années, pour l'avoir vu sur les scènes dijonnaises accompagner divers artistes.

Lorsqu'on me parlait de lui, sur l'aspect musical mais aussi humain, c'était toujours en bien, et plus que ça même.

Nous nous sommes connus il y a une poignée d'années, autour de la photo de scène, qu'il appréciait.

Nous nous croisions de temps à autre à Dijon, le temps d'une poignée de mains, d'un échange bref, mais à chaque fois je lisais dans son regard toutes les qualités qu'on lui connaissait, ce genre de sentiment inexplicable qu'on ressent, ou pas, chez les autres.

Patrice est parti.
Mes sincères pensées à tous ses proches, ainsi qu'à tous ceux qui l'appréciaient.

Patrice Patricot à La Vapeur, Dijon, décembre 2006
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Un peu de lecture ... 
Avec l'arrivée de mes vacances, je vais enfin pouvoir achever la lecture d'un livre plutôt conséquent (720 pages), que j'ai entamé il y a quelques temps : le Dictionnaire Amoureux du Rock, par Antoine de Caunes.

L'ouvrage n'est absolument pas une encyclopédie exhaustive de la musique rock, mais, bien au contraire, une sélection affective de musiciens et de disques qui ont marqué l'auteur.

J'ai connu Antoine de Caunes, dans les années 80, à travers ses émissions télé consacrées à la musique : Les Enfants du Rock, Rapido. Auparavant, il s'occupait d'une autre, Chorus, dans laquelle il invitait des pointures du rock à se produire en live.

Ce pavé est en fait un recueil d'anecdotes, d'histoires qu'il a vécues personnellement lors de son parcours musical aux côtés des figures du rock qu'il a pu approcher.
On y retrouve par écrit le ton et la verve qui ont fait le style parlé de l'animateur mélomane. Le style est facile à lire et absolument pas ennuyeux, même si les puristes de la littérature y verront trop de facilités.

Bien sûr, les partis pris sont de mises tout au long de l'ouvrage, mais tel était le souhait de De Caunes, et la passion de l'homme pour la musique rock rejaillit au long des pages.

J'ai adoré, à la lettre B, le passage consacré à James Brown (tellement révélateur de certaines pratiques...), et hâte d'arriver à la lettre V, comme Stevie Ray Vaughan, l'idole de mes 20 ans... :))
Du bonheur...

Parmi les artistes présents dans l'ouvrage, John Mayall (Blues from Laurel Canyon)
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Impression de photos sur toile 
Je viens de m'offrir quelques agrandissements de photos que j'ai faites et qui me tiennent à coeur.
Je cherchais un moyen simple et relativement économique de décorer la pièce de mon domicile où je travaille.

C'est en surfant sur un blog de photographe que j'ai trouvé mon bonheur : l'impression de photos sur toile (image 1).

De nombreux labos en ligne proposent ce service, mais BonjourToile semble être celui qui sort du lot actuellement.
Le site est très simple, il n'y a juste qu'à télécharger ses photos, choisir le format (personnalisable), ainsi que l'impression ou non sur les tranches du cadre (image 2).
Les toiles sont tendues sur un chassis en bois, avec un fond rigide (image 3).
Le rendu est bien entendu mat, avec une légère texture propre aux toiles, comme celles qu'on trouve en peinture, du plus bel effet (image 4).

Le tout présente une photo grand format mais légère et directement accrochable au mur, avec un simple clou, sans besoin de racheter un cadre sous verre.

Les tarifs sont très attractifs (par exemple un 40x60 cm pour une quarantaine d'Euros, port compris), et surtout la qualité est au rendez-vous.
La livraison se fait en une semaine, par UPS.
... Et en cherchant un peu sur le blog que je donne en lien plus haut, vous trouverez même un code de réduction de 20%, toujours valable à ce jour :))

Edit novembre 2015 :
suite à des déconvenues, je quitte désormais ce labo... pour moi la qualité n'y est plus.







[1 commentaire]   |  permalien |   partager :
 Du beau monde... 
Du beau monde programmé à la 9ème édition du festival Blues en Loire, fin août.

Mon pote Nico Duportal ouvrira le bal avec sa nouvelle formation, Nico Duportal & his Rhythm Dudes. J'ai vraiment hâte de le découvrir dans ce nouveau groupe, visiblement toujours swing, mais peut-être plus rock'n'roll...
Nico animera également le soir-même la jam session organisée au Cellier des Moines, en fin de soirée.

Le lendemain, toujours en après-midi, ça sera aux Bordelais de Loretta and the Bad Kings de se produire, également au Jardin des Bénédictins (voir cet article les concernant).

Entre temps, j'aimerais bien aller écouter les Américains Bill Sims Jr, que je ne connais pas, ainsi que Tre' & the BluesKnights. Egalement revoir Tia and The Patient Wolves.

Le festival se terminera avec les excellents Awek (voir mon billet des dernières Nuits du Blues), puis une légende de Chicago, Eddie C. Campbell.

Bref, un programme qui me décide à repartir à la fin de l'été, comme l'an dernier, sur les routes nivernaises pour 2 jours de plaisir et de photos !

voir mes photos de l'édition passée, sur cette page et celle-ci

Edit :
les photos de l'édition 2011 sont désormais en ligne sur cette page


Big Pete Pearson, festival Blues en Loire - août 2010
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | Suivant> >>