navigation   le site   \  le blog mardi 20 avril 2021      
 Dernières tophes de 2008 + bientôt en 2009 
J'ai enfin terminé le traitement des photos du Chicago Blues Festival 2008 (voir cet article).
Je suis plutôt content de moi, même si les hautes sensibilités que j'ai utilisées ont pas mal fait monter l'aspect granuleux de certaines... à voir ce que ça donne sur papier donc.
J'ai bien pris mon temps : j'aime la photo et les concerts, mais j'aime aussi décompresser de temps en temps et glandouiller... :))

J'ai vu que Lenny Kravitz passait par le Zenith de Dijon le 20 avril 2009. J'ai donc demandé au magazine pour lequel il m'arrive de couvrir certains "gros" événements si il y avait possibilité de chopper une accréditation...

J'aime faire des photos au Zenith (la dernière fois pour Manu Chao) pour ses bonnes lumières en général, et aussi parce qu'il y a une fosse entre la scène et le public, ce qui me change de La Vapeur où je suis toute l'année.
Par contre, j'aime moins les grosses salles de ce type pour y écouter de la musique, j'y trouve l'ambiance très impersonnelle et le son souvent démesuré.

Kravitz m'intéresse à photographier. Il a vraiment un look, une touche particulière, et puis je pense que ce genre d'artiste doit vraiment bien rendre en noir et blanc... on verra donc si la demande d'accréditation est positive de la part du management.

J'aime sa musique également, je dois avoir un ou deux de ses albums dans ma discothèque... Bien sûr, ce type doit tout à Hendrix et Led Zeppelin, dont j'étais fan à l'âge de 20 ans. Je trouve qu'il en reprend les plans en long, en large et en travers... Mais en même temps, difficile de faire du rock 70's sans éviter ces références... Du moment que c'est assumé, comme c'est son cas, alors pourquoi pas...

Autre bonne nouvelle pour 2009, mais côté blues cette fois : je parlais dans le précédent article de la venue à Dijon en mars de Shemekia Copeland et du grand Duke Robillard, et je viens d'apprendre qu'Alex Schultz sera lui aussi de retour à La Charité/Loire courant avril, aux côtés de l'harmoniciste Tad Robinson. Que du bon !

L'inévitable Popa Chubby sera également à nouveau de passage dans la capitale bourguignonne. Cet odieux personnage, spécialiste des embrouilles avec les régisseurs son de salle, viendra nous refaire son numéro de "méchant pas commode". Mais il a tout de même le mérite d'amener avec lui un large public vers le blues... comme quoi il n'a pas que des défauts :))

Andrew "Jr Boy" Jones, Talant - décembre 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Les Wampas à GéNéRiQ !  
Les concerts à Dijon sont maintenant terminés après une période faste, et le mois de janvier s'annonce très calme, car courant février le festival GéNéRiQ s'installe sur le grand Est de la France pour une dizaine de jours.

Alors qu'une quinzaine de noms d'artistes programmés à cette troisième édition vient à peine d'être dévoilée, j'apprends par hasard qu'un autre groupe viendra s'ajouter à cette liste, même si le site officiel du festival n'en fait pas encore état :
Didier Wampas, Tony Truan et leurs acolytes seront de la partie (le 17 février), et pas dans n'importe quel lieu, au Grand Théâtre de Dijon ! Là-même ou Philippe Katerine avait sévit en 2007 lors du premier GéNéRiQ... cet austère lieu si feutré accueillera donc à nouveau la folie de musiciens hors normes !

C'est plus qu'une bonne nouvelle, car si les Wampas sont à nouveau en tournée, c'est parce qu'ils sortent un nouvel album le 19 janvier, Les Wampas sont la preuve que Dieu existe.

Je voue une réelle admiration à Didier Wampas, car outre le fait que nous partageons le même prénom, je trouve que cet homme a une démarche artistique sincère, tout en n'oubliant pas ses origines populaires, qu'il revendique à juste titre si fièrement (il est électricien à la RATP entre deux tournées). Et ceci ne l'empêche pas, lors des Victoires de la Musique 2004, de se vautrer sur les genoux du ministre de la Culture de l'époque, avant de terminer dans les bras de Jean-Luc Delarue (vidéo).
Un mec cool quoi :))

Didier Wampas, La Vapeur, Dijon - mai 2006
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Asa Prix Constantin 2008 
J'ai regardé à la télévision dernièrement la retransmission du Prix Constantin 2008.

Ce prix, créé en 2002, a par le passé, été attribué à Cali, Mickey 3D, Camille ou encore Abd Al Malik. Il récompense les nouveaux artistes qui ont marqué l'année par leur talent, leur originalité, leur potentiel et, selon Wikipedia, doit mettre en lumière des artistes moins médiatisés (même si pour Julien Doré, sélectionné cette année, j'émets quelques réserves...). Une sorte de tremplin en somme.

Habituellement, les remises de prix, cérémonies, ou autres compétitions me gonflent au plus haut point, mais ici j'y voyais surtout l'occasion de revoir des artistes que j'ai pu voir sur scène et photographier ces derniers temps.

Parmi les 10 sélectionnés de 2008, j'ai eu la chance d'en avoir vu 7 en concert.

Asa a été désignée lauréate par le jury présidé par Etienne Daho. J'aime son album, et garde un bon souvenir de son passage à Dijon. Mais ma préférence personnelle va à Moriarty, pour leur musique, leur ambiance sur scène, et leur sympathie.

A noter que la soirée était présentée par l'excellent Thomas VDB, journaliste rock, animateur radio, et aussi humoriste qui m'avait fait mourir de rire à La Vapeur, lui aussi, avec son spectacle désopilant En Rock et en Roll.

En tout cas c'est intéressant pour moi de revoir aujourd'hui certaines de ces images que j'ai faites il y a quelques mois... j'en redécouvre avec plaisir certaines, et je vois tous les défauts sur d'autres... :))

7 des 10 sélectionnés 2008 en photos :
(faire défiler les photos, il peut y avoir plusieurs artistes par galerie)

Asa
Cocoon
Julien Doré
Moriarty
The Do
Yael Naim
Arman Melies
... sans oublier Thomas VDB

Moriarty, festival GéNéRiQ, Dijon - mars 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Une de mes photos au couteau  
Mon ami de longue date Yannick, dont j'avais réalisé des portraits de ses enfants le mois dernier, m'a demandé il y a peu de lui confier une de mes photos de concert de son choix afin qu'il en réalise une toile.

Je lui ai donc donné, conformément à sa demande, un tirage papier 20x30 d'une photo de Billy Stuve, bassiste entre autres de Candye Kane, que j'avais réalisée il y a 2 ans.

Il en a ainsi réalisé une huile sur toile au couteau, format carré, d'environ 50 centimètres de côté.
La peinture est donc une libre interprétation de l'image originale, et Yannick a eu la bonne idée de transposer le noir et blanc de la photo par une opposition tons froids / tons chauds.

J'aime cette technique du couteau qui transpose très bien l'idée que j'avais de cette image, notamment ces lignes fuyantes (cordes de la basse, cheveux gominés tirés en arrière, ainsi que la composition en diagonale).

Yannick est reparti aujourd'hui de chez moi avec d'autres de mes photos sous le bras, afin de continuer ce qui sera une série ! J'en suis plus que flatté :))

ci-dessous, la toile, puis la photo originale :


Billy Stuve, La Charité/Loire - mai 2006
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Sébastien Grebille point com 
Mon camarade de forum, ami, mécène et compagnon de photo Sébastien Grebille vient, enfin, d'ouvrir son site présentant ses travaux photo.

Au menu, des photos de concerts bien sûr, mais pas uniquement.

La musique, si pour moi c'est une passion, un besoin vital, c'est pour lui encore plus : il s'agit de son métier, et à haut niveau.

Mais ici pas d'amplification, de jacks qui trainent ou de larsen : Sébastien est violoniste au sein d'un philharmonique. Du coup, ses sujets de prédilection photo sont ses camarades, ses "collègues", ou encore les chefs qui viennent oeuvrer à son travail.

Lui comme moi partageons une passion pour la musique, enfin chacun à sa façon :))
Et c'est sans doutes cette passion qui rejaillit sur ses photos de concerts : alors que certains photographes clament haut et fort avoir trouvé "leur" style parce qu'ils imitent celui d'un autre photographe, lui a le sien, car il le vit, le ressent, et donc ne copie pas.

Sur son site on découvre également de magnifiques portraits, ainsi que des paysages. Si la qualité technique de ses prises de vue en paysages est irréprochable, j'aimerais par contre qu'il affirme réellement, dans ce domaine, son style. Aujourd'hui je le trouve encore trop dans l'empreinte des photographes qui l'influencent...

Tout ça est de qualité ! et ça se passe sur www.sebastiengrebille.com


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | Suivant> >>