navigation   le site   \  le blog mardi 22 juin 2021      
 Asa Prix Constantin 2008 
J'ai regardé à la télévision dernièrement la retransmission du Prix Constantin 2008.

Ce prix, créé en 2002, a par le passé, été attribué à Cali, Mickey 3D, Camille ou encore Abd Al Malik. Il récompense les nouveaux artistes qui ont marqué l'année par leur talent, leur originalité, leur potentiel et, selon Wikipedia, doit mettre en lumière des artistes moins médiatisés (même si pour Julien Doré, sélectionné cette année, j'émets quelques réserves...). Une sorte de tremplin en somme.

Habituellement, les remises de prix, cérémonies, ou autres compétitions me gonflent au plus haut point, mais ici j'y voyais surtout l'occasion de revoir des artistes que j'ai pu voir sur scène et photographier ces derniers temps.

Parmi les 10 sélectionnés de 2008, j'ai eu la chance d'en avoir vu 7 en concert.

Asa a été désignée lauréate par le jury présidé par Etienne Daho. J'aime son album, et garde un bon souvenir de son passage à Dijon. Mais ma préférence personnelle va à Moriarty, pour leur musique, leur ambiance sur scène, et leur sympathie.

A noter que la soirée était présentée par l'excellent Thomas VDB, journaliste rock, animateur radio, et aussi humoriste qui m'avait fait mourir de rire à La Vapeur, lui aussi, avec son spectacle désopilant En Rock et en Roll.

En tout cas c'est intéressant pour moi de revoir aujourd'hui certaines de ces images que j'ai faites il y a quelques mois... j'en redécouvre avec plaisir certaines, et je vois tous les défauts sur d'autres... :))

7 des 10 sélectionnés 2008 en photos :
(faire défiler les photos, il peut y avoir plusieurs artistes par galerie)

Asa
Cocoon
Julien Doré
Moriarty
The Do
Yael Naim
Arman Melies
... sans oublier Thomas VDB

Moriarty, festival GéNéRiQ, Dijon - mars 2008
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Une de mes photos au couteau  
Mon ami de longue date Yannick, dont j'avais réalisé des portraits de ses enfants le mois dernier, m'a demandé il y a peu de lui confier une de mes photos de concert de son choix afin qu'il en réalise une toile.

Je lui ai donc donné, conformément à sa demande, un tirage papier 20x30 d'une photo de Billy Stuve, bassiste entre autres de Candye Kane, que j'avais réalisée il y a 2 ans.

Il en a ainsi réalisé une huile sur toile au couteau, format carré, d'environ 50 centimètres de côté.
La peinture est donc une libre interprétation de l'image originale, et Yannick a eu la bonne idée de transposer le noir et blanc de la photo par une opposition tons froids / tons chauds.

J'aime cette technique du couteau qui transpose très bien l'idée que j'avais de cette image, notamment ces lignes fuyantes (cordes de la basse, cheveux gominés tirés en arrière, ainsi que la composition en diagonale).

Yannick est reparti aujourd'hui de chez moi avec d'autres de mes photos sous le bras, afin de continuer ce qui sera une série ! J'en suis plus que flatté :))

ci-dessous, la toile, puis la photo originale :


Billy Stuve, La Charité/Loire - mai 2006
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Sébastien Grebille point com 
Mon camarade de forum, ami, mécène et compagnon de photo Sébastien Grebille vient, enfin, d'ouvrir son site présentant ses travaux photo.

Au menu, des photos de concerts bien sûr, mais pas uniquement.

La musique, si pour moi c'est une passion, un besoin vital, c'est pour lui encore plus : il s'agit de son métier, et à haut niveau.

Mais ici pas d'amplification, de jacks qui trainent ou de larsen : Sébastien est violoniste au sein d'un philharmonique. Du coup, ses sujets de prédilection photo sont ses camarades, ses "collègues", ou encore les chefs qui viennent oeuvrer à son travail.

Lui comme moi partageons une passion pour la musique, enfin chacun à sa façon :))
Et c'est sans doutes cette passion qui rejaillit sur ses photos de concerts : alors que certains photographes clament haut et fort avoir trouvé "leur" style parce qu'ils imitent celui d'un autre photographe, lui a le sien, car il le vit, le ressent, et donc ne copie pas.

Sur son site on découvre également de magnifiques portraits, ainsi que des paysages. Si la qualité technique de ses prises de vue en paysages est irréprochable, j'aimerais par contre qu'il affirme réellement, dans ce domaine, son style. Aujourd'hui je le trouve encore trop dans l'empreinte des photographes qui l'influencent...

Tout ça est de qualité ! et ça se passe sur www.sebastiengrebille.com


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 The Kills, RJ et Keziah 
Importants concerts en ce moment.
The Kills mercredi m'ont vraiment plu, même si ils sont aux antipodes du gentil Patrice de la semaine dernière. Véritable référence rock, ce duo anglo-américain captive la salle à eux deux, uniquement accompagnés de leurs propres guitares et de samples. Du gros rock félin qui sent l'huile de moteur et le cuir. Leur son dépouillé me rappelle par moments le bluesman Hound Dog Taylor. Paradoxalement le public est assez hétéroclite, jeunes lycéennes ou vieux routards se côtoient.

Trois morceaux pour shooter comme d'habitude, la production demande aux photographes de porter un pass autocollant, en plus de celui que la salle nous délivre, et décide finalement de venir nous chercher en plein shoot au beau milieu du 3eme morceau, à notre grande incompréhension... j'avoue ne pas toujours bien comprendre les subtilités des autorisations photos de la part de certaines productions... enfin, j'ai eu tout ce que je voulais, et pu ramener pas mal de photos à traiter même.

Demain dimanche je retourne à La Charité / Loire, pour ce qui devrait être MON concert de l'année. L'harmoniciste américain RJ Mischo, que j'avais déjà vu il y a quelques années en Belgique, accompagné par mes amis de Rosebud Blue Sauce, sans doutes une des meilleures formations européennes de blues west-coast.
Le tout au Cellier des Moines, petite salle du 14eme siècle d'une centaine de places, que je considère comme mon lieu de concert favori.

Mercredi prochain concert de Keziah Jones à La Vapeur, je l'attends avec impatience, tout comme les 750 spectateurs qui ont dévalisé la billetterie en un clin d'oeil.

La semaine d'après, Mademoiselle K à cette même Vapeur. Voilà une artiste que je rêvais de voir sur scène depuis un sacré bail...

Tout ça pour dire que je n'ai même plus le temps de traiter toutes mes photos entre 2 concerts... mais ça viendra !

Edit : les photos sont maintenant en ligne sur cette page

The Kills, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits

The Kills, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits


[3 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Retour sur l'expo  
Petit retour sur l'expo au festival Blues en Loire fin août.
Super accueil de la part des membres de l'association Le Chat Musiques, organisatrice du festival.

J'étais installé dans une salle hautement voutée mitoyenne de la grande scène sur laquelle se déroulaient les concerts de soirée. Je partageais cette salle avec un autre exposant, Jorge Ramirez, peintre originaire de Montpellier, qui fait des superbes portraits acryliques (et donc aux couleurs soutenues) de musiciens afro-américains, de James Brown à Hendrix, en passant par des artistes blues, comme Little Walter ou Sonny Boy Williamson. Jorge n'a pas encore de site à lui, dommage, j'aurai bien aimé en mettre ici un lien.

Le public passait surtout pendant les changements de plateaux, entre les 2 concerts de soirée. C'était vraiment sympa de pouvoir rencontrer "en chair et en os" (plutôt que virtuellement) des visiteurs devant mes photos. J'ai eu pas mal d'échanges avec des photographes présents sur le festival, ainsi qu'avec des membres de la presse blues que je côtoyais régulièrement lorsque j'étais membre des leurs, avant que je n'abandonne la plume pour ne me consacrer qu'à la photo de concert.

J'avais accroché, comme annoncé, une quinzaine de photos noir et blanc 20x30 encadrées en 30x40, ainsi que quelques carrés 20x20. J'avais fait le choix de ne mettre que des photos de musiciens blues, afin de coller avec le thème du festival. Et puis le blues est avant tout une histoire d'affection pour moi : c'est sans doute le style musical que je connais le mieux, et sur lequel je pense m'éclater le plus à photographier.

J'ai pu réaliser un peu de vente, pas de quoi acheter un yacht avec piscine et filles de joie intégrées, mais, vu que mon hébergement et restauration sur place étaient pris en charge par le festival, je suis rentré chez moi avec plus d'argent en poche qu'à mon départ...
La photo et la musique sont avant tout pour moi un loisir, un plaisir, une passion qui me permettent d'arrondir les fins de moi, en toute légalité, avec un SIRET.
Et aucunement un métier, afin de toujours pouvoir garder ma liberté d'en faire ce que je veux.

Un bon moment passé donc !

Fred Chapellier, festival Blues en Loire, La Charité/Loire - août 2008
photo non libre de droits


[4 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | Suivant> >>