navigation   le site   \  le blog vendredi 13 décembre 2019      
 Lectures musicales... 
Ces derniers temps je me suis passionné pour des lectures de biographies ou d'autobiographies dédiées à des musiciens que j'apprécie.

J'ai débuté avec celle, dont l'écriture a été interrompue par sa mort, de Daniel Darc, Tout est permis mais tout n'est pas utile, coécrit par Bertrand Dicale.
Une vie et un parcours chaotique, mystique, rythmé par les excès, mais aussi et surtout par une sensibilité à fleur de peau.
Comme on s'en doutait, l'homme nous avoue ne jamais avoir aimé le tube Chercher le Garçon, dont le succès qu'il a eu avec le groupe Taxi Girl a contribué à sa renommée.
Il semble avoir fini par trouver une sorte de paix intérieure dans la religion, comme quoi le punk mène à tout.
Le livre est vraiment intéressant.


Ensuite, je me suis plongé dans De Noir Désir à Bertrand Cantat, par Pierre Mikaïloff.
Comme son nom l'indique, il s'agit d'une bio complète du groupe bordelais, de ses débuts à la carrière solo de chacun de ses membres, suite à la séparation. Un travail documentaire colossal.
Attention, il s'agit d'un ouvrage qui ne s'intéresse qu'à l'aspect musical du groupe. Bien entendu, l'affaire de Vilnius y est forcément abordée, puisqu'elle fait partie de l’histoire de la formation, par la force des choses.
Mais ne vous attendez pas à y lire des rapports d'instruction liés au drame. Pour ça, je vous renvoie plutôt à L'Amour à Mort, par Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, que j'ai lu aussi.
Ce livre de Pierre Mikaïloff est vraiment une mine d'information sur Noir Désir, son histoire, son mode de fonctionnement. Indispensable pour tous ceux qui aiment le groupe, mais aussi pour les autres, tant on y apprend sur la dimension humaine et sur la démarche intègre du quatuor bordelais.
Et puis, avantage ultime, son auteur est écrivain mais également musicien, il a d'ailleurs eu l'occasion de croiser "Noir Dez" à plusieurs reprises sur scène, ce qui fait qu'il connaît parfaitement son sujet.


Ensuite, j'ai trouvé une édition poche de l'autobiographie de Johnny Cash, Johnny Cash l'Autobiographie, écrite peu de temps avant sa mort.
J'ai vraiment dévoré ce bouquin.
Cash y aborde sa vie avec une franchise remarquable, depuis son enfance dans les champs de coton et la mort de son frère aîné, jusqu'à son travail avec Rick Rubin, en passant par les tournées où il partageait l'affiche avec Elvis Presley et Jerry Lee Lewis.
Tout n'est pas reluisant. Des années de mal-être, comblées par la défonce aux amphétamines et les conneries qu'il a pu faire sous leur emprise, dépendance dont il aura tant de mal à se sortir. Le tout avec un regard sans complaisance.
Puis son union avec June Carter, qui l'aidera à sortir la tête de l'eau pour enfin avoir une vie plus sereine.
Le style y est simple, droit, et vraiment facile à lire.
Ce bouquin est le support idéal du très bon film Walk The Line, de James Mangold, avec l'excellent Joaquin Phoenix, que j'ai revu par la même occasion.


Je viens d’entamer Neil Young, Une Autobiographie.
Arrivé à la moitié de l'ouvrage, j'ai découvert un homme avec des projets plein la tête (pas toujours liés à la musique), et comme Johnny Cash, aucune envie de prendre sa retraite.

Par contre, je trouve le style moins évident que le livre précédent, et même un peu moins plaisant. Peut-être est-ce dû au fait que j'apprécie plus Cash que Young ?
En tout cas, hâte de lire la suite...

Ce que j'aime dans ces livres, c'est bien entendu d'entrevoir l'envers du décors.
Découvrir les personnes, leur histoire, leur façon de faire, derrière l'oeuvre.
Et aussi connaître l'origine de telle ou telle de leur création, le pourquoi.
Et une fois Neil Young terminé, je pense me diriger vers celle de Keith Richards, dont on m'a dit le plus grand bien...


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Quelques portraits hors scène ...  
Il y a quelques temps j'ai ajouté à ce site une partie intitulée "Portraits Hors Scène".
Dans cette galerie, je présente des portraits d'artistes ou de personnalités culturelles que j'ai photographié mais en dehors de la scène, dans des portraits, posés ou non.

Ce sont à la fois des photos réalisées lors de conférences de presse sur des festivals, mais aussi des portraits commandés par le journal pour lequel je travaille : metteurs en scène, compositeurs, comédiens ...

Si j'aime faire ce genre de photo lors de conférences de presse collectives, là où je peux me fondre dans la masse et travailler discrètement, je dois avouer que les portraits qu'on me commande et où je dois donc diriger la séance en tête à tête avec le sujet me stressent pas mal. Spectateur plutôt qu'acteur, c'est ainsi que je vois et aime vivre mon activité photo.

Je ne présente pas ici tous les portraits "posés" qu'on m'a commandé, car je préfère en oublier certains :)
Ceci dit, il y en a quelques-uns que j'estime n'avoir pas trop raté... ils sont donc dans cette galerie (mise à jour au gré des commandes... ).

Anaïs en interview, festival du Chien à Plumes, Villegusien (52) - août 2009
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Utilisateur d'Instagram 
Je suis utilisateur de l'application Instagram, depuis son arrivée sur le système d'exploitation Android.

Ce programme, permettant de donner un look vintage aux photos faites avec smartphone, et ensuite de les partager avec d'autres utilisateurs de réseaux sociaux, fait beaucoup parler de lui, en bien comme en mal.

Il lui est reproché, parmi d'autres arguments, de laisser croire que n'importe quelle photo faite avec cette application sera forcément une oeuvre d'art, et que l'utilisateur lambda d'Instagram est de facto un photographe autoproclamé.
Ne nous trompons pas, une photo ratée le restera, qu'on lui applique ou non un filtre rétro...

Moi, ce que j'aime dans Instagram, c'est cette approche décomplexée de la photographie. Le côté on oublie un peu la technique à proprement parler pour ne se concentrer que sur l'acte photographique, sur le message, ainsi que sur la composition de l'image.
Bien sûr, on trouve de tout sur le réseau Instagram, du très bon comme du très mauvais... tout comme dans le monde des photographes travaillant avec un réflex !

Pour ceux que ça intéresse, retrouvez-moi : @didtab (attention, je n'y publie pas de photos de concerts, mais plutôt des paysages...)

aux alentours de Vievigne (Côte d'Or)...
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Une application bien pratique ... 
Je ne résiste pas au plaisir de faire partager une application pour smartphone que je trouve fantastique.

Soundhound est un programme gratuit qui vous permet d'identifier une chanson ou un morceau de musique que vous entendez.

Il n'y a juste qu'à lancer ce logiciel depuis votre téléphone et, en quelques secondes, il vous donne le titre du morceau, son auteur, ainsi que d'autres informations comme les paroles, l'album, des liens Youtube...

Très utile quand, dans un bar, en soirée ou à la radio par exemple, vous entendez un air de musique dont aimeriez connaître les références.
Indispensable pour les gros consommateurs de musique comme moi :))

De l'utilisation que j'en ai faite, le programme est fiable à plus de 90%, et je l'ai même testé avec des vieux bluesmen des années 70 ... !

Disponible sur Android et Iphone.



[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Un livre chez Blurb 
Je me suis enfin décidé à m'offrir un livre de mes photos par le laboratoire Blurb.

Je n'avais que des retours d'expériences positifs de la part de tous mes camarades photographes qui avaient essayé cette société américaine spécialisée dans la réalisation d'ouvrages photos pour les particuliers ou les professionnels.

Il y a plusieurs façons de créer un livre chez eux, soit avec leur propre application dédiée (bien évidemment gratuite), soit par le biais d'un plugin se greffant au logiciel Adobe InDesign.
J'ai choisi la première solution. La mise en page est plutôt simple, rien de vraiment compliqué. De toutes façons, je ne voulais qu'une présentation épurée de type portfolio, juste des photos légendées sommairement. Tout s'est donc passé sans problèmes.

J'ai choisi une finition assez "classe", avec papier semi-perlé, ce qui a fait monter un peu le prix final du livre, mais il y a moyen de ne choisir que du papier standard, moins onéreux.
Il y a toute une gamme de formats disponibles, mon choix s'est arrêté sur le "grand carré" : 30x30 cm, avec une vingtaine de pages.
La livraison se fait par UPS, et j'ai reçu mon exemplaire avec une semaine d'avance sur le délai annoncé ! (la fabrication se fait aux Etats-Unis)

Le rendu, l'impression des pages et la qualité générale du produit fini sont vraiment très bons, je dois dire que je suis très satisfait du résultat !

Edit fin novembre :
Après avoir commandé 2 autres exemplaires du livre pour offrir, j'ai eu la désagréable surprise de recevoir les nouveaux exemplaires avec certains défauts.
Suite à ma réclamation, le service client m'a renvoyé gracieusement 2 autres exemplaires, pour lesquels la qualité était meilleure.





[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | Suivant> >>