navigation   le site   \  le blog lundi 16 septembre 2019      
 Quelques disques... 
Non, je ne suis pas mort. J'ai toute une série photo à terminer et à mettre en ligne. Ces derniers temps j'ai été pas mal occupé, notamment avec mon emménagement "à la campagne".
J'ai quand même envie de parler musique, cette période étant propice aux sorties d'albums.

Tout d'abord, un groupe américain qui existe depuis quelques années déjà mais qu'on m'a fait découvrir il y a peu. Blackberry Smoke fait plutôt dans le rock sudiste, avec quelques accents country-rock.
Les fans de Lynyrd Skynyrd, Black Crowes ou même Led Zeppelin y trouveront leur compte.

Ballades mélodiques et chaleureuses sur fond de guitares acoustiques doublées de son saturé, ou morceaux plus soutenus, le groupe ne fait pas dans l'originalité mais, à mon ressenti, dans une redoutable efficacité.

Leurs 2 derniers albums, Little Piece of Dixie et The Whipoorwill, sont de véritables tueries que j'ai écouté en boucle ces derniers mois. Récemment, ils ont sorti un double live qui confirme leur talent également sur scène.
Un nouvel album studio est annoncé pour février 2015.
Inutile de dire que je l'attends avec impatience.

Blackberry Smoke est sans doute ma plus grande découverte de ces derniers temps.


Les Wampas ont également pondu une nouveauté cette rentrée. Didier Wampas, après quelques disques en compagnie d'autres formations, revient à sa famille pour servir un punk-rock matiné de yéyé sans doute hérité de ses collaborations dernières avec Bikini Machine.

J'aime beaucoup, les textes sont toujours emplis de démesure, de provocation, ou de fausse arrogance.

Didier possède ce don rare de ne pas forcément chanter juste, mais de faire passer la chose avec classe. Le reste du groupe fait toujours preuve de cohésion, de punch, surtout quand on connait leur façon d'enregistrer : souvent d'une traite, sans forcément revenir sur tel ou tel truc.

Celui dont j'ai été si fan pendant tant d'années, Paul Personne, a lui aussi lancé son nouvel et quatorzième disque, Puzzle 14.
Celui-ci est pas mal, plutôt varié, osé parfois quand on connait l'artiste.
En tout cas il me plait beaucoup plus que ces 2 derniers, Face A et Face B, qui m'avaient franchement déçu, pour la première fois.

Il y est à nouveau entouré par les musiciens du groupe A l'Ouest, et la part belle est faite aux guitares. Pas toujours la sienne d'ailleurs, et je pense qu'avant sa collaboration avec cette formation, ce n'était que rarement le cas (pour les chorus).
Même si c'est sympa, j'avoue que Puzzle 14 est loin d'être mon disque préféré de Paul, je resterai encore sans doute longtemps sur des perles comme Rêve Sidéral, ou Patchwork Electrique.

A noter aussi la sortie posthume d'un album du regretté Sean Costello, In The Magic Shop, enregistré en 2005 et dévoilé ces jours-ci.

Excellent disque, blues, soul, qui nous rappelle à quel point cet homme était exceptionnel, à la guitare, au chant, mais aussi et surtout dans l'interprétation.
Un très grand parti si jeune.

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas scotché à ce point sur un album blues.


Une petite photo en guise d'illustration, et on y retourne :

Les Wampas, festival GéNéRiQ, Le Grand Théâtre, Dijon, février 2009
photo non libre de droits


 Commentaires 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.