navigation   le site   \  le blog vendredi 18 octobre 2019      
 Noct en Blues 2010 
Petite escapade haut-marnaise samedi soir pour assister à la soirée Noct en Blues, à laquelle je m'étais déjà rendu l'an dernier.

J'y allais pour revoir avec impatience 2 des 3 formations à l'affiche : d'une part mon ami de longue date Lorenzo Sanchez, mais également le groupe bordelais Loretta and the Bad Kings.

Lorenzo est avant tout un ami, roi du calembour et ambassadeur de la bonne humeur, mais aussi un musicien d'exception.
J'étais avec lui cet été au festival Blues Passions de Cognac où il était programmé plusieurs fois. J'avais aimé ses sets, mais les avais trouvé marqués blues-rock. Samedi, j'ai trouvé sa prestation plutôt orienté fusion, un peu dans l'esprit de Jeff Beck ou de Robben Ford, pour situer. Mais le tout avec sa couleur à lui, ses origines, ses influences.
C'est dans cet esprit que je l'aime, quand il est lui-même, et qu'il se sent chez lui.
J'avoue qu'il m'a vraiment fait, très, très forte impression, en toute objectivité par rapport à l'amitié qui me lie à lui.

C'est également à Cognac en juillet dernier que j'ai découvert, impressionné, Loretta and the Bad Kings, qui officie dans un répertoire de blues texan.
Je connaissais déjà presque chacun des membres pour les avoir entendus au sein d'autres formations blues (Doo The Doo, Bonoboz...) par le passé.
Quel cocktail détonnant ! Absolument rien à redire, chacun des 4 membres est à sa place, le talent de chacun est au service du groupe. Je pense que ces Bordelais sont à l'heure actuelle, à mon humble avis, une des références du moment.

Bref, un très bon moment passé, avec plein de photos à traiter... mise en ligne bientôt. Comme d'hab', ci-dessous, une poignée en guise d'aperçu :

Edit : photos maintenant en ligne sur cette page

Loretta and the Bad Kings, Chaumont - novembre 2010
photo non libre de droits

Lorenzo Sanchez, Chaumont - novembre 2010
photo non libre de droits


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Petit changement ...  
Ce début de saison s'annonce sous le signe du changement concernant mon activité photo.

En effet, je vais désormais travailler très régulièrement pour un quotidien régional, toujours dans le domaine de la photo de spectacles.
Pas uniquement pour des concerts que j'aurai choisi, mais également pour du théâtre, des one man show, ou des spectacles de danse.
En gros, une bonne partie de l'activité spectacles de ma ville.

Bien entendu, les impératifs de la presse quotidienne vont imposer des délais de travail très rapides, je vais donc faire des concessions et fournir au journal des photos couleur, bien plus rapides à traiter que le noir et blanc que je fais actuellement, même si ce dernier restera toujours mon terrain de prédilection, à titre personnel.

Je dois avouer que la quantité de dates que j'ai à couvrir me fait un peu peur, même si je ne suis pas seul à tout faire bien sûr.
De plus, ceci se fera en supplément de mon emploi régulier, celui qui me fait vivre.

Je ne sais pas encore comment je continuerai à alimenter ce site, en tout cas il existera toujours, c'est certain !

En attendant, ci-dessous une petite photo du concert de John Mayall de la semaine passée, que je n'ai toujours pas fini de traiter... avec ces changements, ma flemme légendaire va en prendre un sacré coup :)))

Edit : photos de John Mayall en ligne sur cette page

John Mayall, Talant - octobre 2010
photo non libre de droits


[8 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Vente de tirages originaux  
Un petit rappel pour répondre à une question qu'on me pose de temps à autre : les photos présentes sur ce site sont disponibles à la vente sous forme de tirages papiers originaux.

Conformément à l'article 98 A du Code Général des Impôts, et comme l'autorise mon statut d'auteur photographe (je n'aime pas ce terme, que je trouve pompeux...), les tirages sont limités à 30 exemplaires, signés au dos et numérotés :

Photographies prises par l'artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus.

Pour ceux qui le souhaitent, et suite à des demandes, je mets désormais à disposition un "certificat d'authenticité" disponible pour chaque tirage acheté.

Cette limitation du nombre de tirages vendus confère aux photos un statut "artisanal", et vise donc à éviter une production de type industrielle.

Le format proposé est de 20x30 cm (20x20 pour les carrés, formats supérieurs sur demande), libre à vous ensuite d'encadrer comme bon vous semble (les photos sont vendues sans cadre).

N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements !

(photos à titre d'exemple)


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Blues en Loire 2010 
Fin août je suis allé assister au 8ème festival Blues en Loire, pas très loin de Bourges.

Faire des photos dans le domaine du blues me manque vraiment, j'y suis donc allé sans trop prêter attention à la programmation, juste pour me faire plaisir à photographier.

D'emblée, j'ai assisté au concert intimiste et acoustique du Danois Tim Lothar. Il s'était produit l'an dernier au festival de Cognac et avait fait parler de lui, et je dois dire que son set, alliant compositions personnelles et covers de Charley Patton ou Fred McDowell, était à la hauteur de cette réputation.

Ensuite, les concerts sur la grande scène du premier soir ne m'ont pas emballé plus que ça. J'ai donc terminé cette soirée au jam organisé autour du Xavier Pillac Quartet, que je ne connaissais que de nom, et que j'ai apprécié.

La bonne surprise est venue le deuxième jour : le trio italien Veronica and the Red Wine Serenaders, que j'ai découvert fin juillet lors de mon séjour en simple spectateur à Cognac, était à l'affiche. J'ai pu retrouver avec plaisir son répertoire axé années 20/30 plein de bonne humeur et de fantaisie, servi à renforts de mandoline et ukulele.

Originaire d'Arizona et apparaissant en Europe depuis peu, Big Pete Pearson était, pour succéder à Veronica, accompagné par The Gamblers, formation italienne d'exception. Les Gamblers m'ont vraiment impressionné par leur swing paradoxalement gras servant à merveille l'imposante stature de Pearson, sorte de sosie de Willie Dixon.
Vraiment emballé par cette deuxième soirée placée sous le signe de l'Italie, je dois dire que Pearson, colosse à la voix puissante, est vraiment à voir sur scène.

Niveau photo je me suis lâché sur Tim Lothar, même si sa position assise et un peu à contre-jour a limité les cadrages. Xavier Pillac m'a bien inspiré également.
Je dois avoir 2-3 choses sympas sur Veronica, malgré un plan de scène très difficile pour les photos, et enfin j'ai beaucoup de bonnes choses sur Pearson, sujet idéal à photographier !
J'ai fait, par contre, l'impasse sur les concerts gratuits organisés en journée sur les places de la ville.

5 Gigas de Raws ramenés à trier, sélectionner et traiter : une bonne récolte donc :))
Comme d'hab, ci-dessous un petit aperçu en attendant, la suite arrive bientôt... :

Edit : les photos sont maintenant en ligne :
- Big Pete Pearson & The Gamblers, The Spikedrivers
- Xavier Pillac, Veronica & the Red Wine Serenaders, Tim Lothar


Xavier Pillac, La Charité/Loire - août 2010
photo non libre de droits

Big Pete Pearson & the Gamblers, La Charité/Loire - août 2010
photo non libre de droits

Big Pete Pearson & the Gamblers, La Charité/Loire - août 2010
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Above all, enjoy the music 
“Above all, enjoy the music” - Herman Leonard.
(par dessus tout, aimez la musique)

A peine rentré de vacances, j'apprends la triste nouvelle : Herman Leonard, photographe des géants du jazz (Louis Armstrong, Duke Ellington, Miles Davis, Billie Holiday...) vient de mourir à l'âge de 87 ans.

Après la disparition de James Marshall en mars dernier, c'est un autre grand nom de la photo de musique qui disparait.

Si je connaissais les images de Marshall pour les avoir vues et revues alors que je m'intéressais à la musique mais pas encore à la photo, je dois dire que j'ai découvert Leonard sur le tard, longtemps après avoir débuté la photo.
Il est l'auteur de nombreux portraits souvent pris hors de l'action musicale, dans des moments de pose, comme cette superbe image de Dexter Gordon.

A noter que Herman Leonard avait dû quitter la Nouvelle Orléans où il vivait et travaillait suite au passage de l'ouragan Katrina qui avait dévasté et laissé exsangue cette ville ainsi qu'une bonne partie de son activité musicale, il y a quelques années.
Comme de nombreux musiciens louisiannais, il avait trouvé lui aussi refuge à Los Angeles, mais était devenu, entre autres, photographe de plateau pour une série TV...


Herman Leonard par lui-même,
(AP Photo/Herman Leonard Photography, LLC., CTSIMAGES)


[2 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | Suivant> >>