navigation   le site   \  le blog vendredi 18 octobre 2019      
 Un peu de lecture ... 
Avec l'arrivée de mes vacances, je vais enfin pouvoir achever la lecture d'un livre plutôt conséquent (720 pages), que j'ai entamé il y a quelques temps : le Dictionnaire Amoureux du Rock, par Antoine de Caunes.

L'ouvrage n'est absolument pas une encyclopédie exhaustive de la musique rock, mais, bien au contraire, une sélection affective de musiciens et de disques qui ont marqué l'auteur.

J'ai connu Antoine de Caunes, dans les années 80, à travers ses émissions télé consacrées à la musique : Les Enfants du Rock, Rapido. Auparavant, il s'occupait d'une autre, Chorus, dans laquelle il invitait des pointures du rock à se produire en live.

Ce pavé est en fait un recueil d'anecdotes, d'histoires qu'il a vécues personnellement lors de son parcours musical aux côtés des figures du rock qu'il a pu approcher.
On y retrouve par écrit le ton et la verve qui ont fait le style parlé de l'animateur mélomane. Le style est facile à lire et absolument pas ennuyeux, même si les puristes de la littérature y verront trop de facilités.

Bien sûr, les partis pris sont de mises tout au long de l'ouvrage, mais tel était le souhait de De Caunes, et la passion de l'homme pour la musique rock rejaillit au long des pages.

J'ai adoré, à la lettre B, le passage consacré à James Brown (tellement révélateur de certaines pratiques...), et hâte d'arriver à la lettre V, comme Stevie Ray Vaughan, l'idole de mes 20 ans... :))
Du bonheur...

Parmi les artistes présents dans l'ouvrage, John Mayall (Blues from Laurel Canyon)
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Impression de photos sur toile 
Je viens de m'offrir quelques agrandissements de photos que j'ai faites et qui me tiennent à coeur.
Je cherchais un moyen simple et relativement économique de décorer la pièce de mon domicile où je travaille.

C'est en surfant sur un blog de photographe que j'ai trouvé mon bonheur : l'impression de photos sur toile (image 1).

De nombreux labos en ligne proposent ce service, mais BonjourToile semble être celui qui sort du lot actuellement.
Le site est très simple, il n'y a juste qu'à télécharger ses photos, choisir le format (personnalisable), ainsi que l'impression ou non sur les tranches du cadre (image 2).
Les toiles sont tendues sur un chassis en bois, avec un fond rigide (image 3).
Le rendu est bien entendu mat, avec une légère texture propre aux toiles, comme celles qu'on trouve en peinture, du plus bel effet (image 4).

Le tout présente une photo grand format mais légère et directement accrochable au mur, avec un simple clou, sans besoin de racheter un cadre sous verre.

Les tarifs sont très attractifs (par exemple un 40x60 cm pour une quarantaine d'Euros, port compris), et surtout la qualité est au rendez-vous.
La livraison se fait en une semaine, par UPS.
... Et en cherchant un peu sur le blog que je donne en lien plus haut, vous trouverez même un code de réduction de 20%, toujours valable à ce jour :))

Edit novembre 2015 :
suite à des déconvenues, je quitte désormais ce labo... pour moi la qualité n'y est plus.







[1 commentaire]   |  permalien |   partager :
 Du beau monde... 
Du beau monde programmé à la 9ème édition du festival Blues en Loire, fin août.

Mon pote Nico Duportal ouvrira le bal avec sa nouvelle formation, Nico Duportal & his Rhythm Dudes. J'ai vraiment hâte de le découvrir dans ce nouveau groupe, visiblement toujours swing, mais peut-être plus rock'n'roll...
Nico animera également le soir-même la jam session organisée au Cellier des Moines, en fin de soirée.

Le lendemain, toujours en après-midi, ça sera aux Bordelais de Loretta and the Bad Kings de se produire, également au Jardin des Bénédictins (voir cet article les concernant).

Entre temps, j'aimerais bien aller écouter les Américains Bill Sims Jr, que je ne connais pas, ainsi que Tre' & the BluesKnights. Egalement revoir Tia and The Patient Wolves.

Le festival se terminera avec les excellents Awek (voir mon billet des dernières Nuits du Blues), puis une légende de Chicago, Eddie C. Campbell.

Bref, un programme qui me décide à repartir à la fin de l'été, comme l'an dernier, sur les routes nivernaises pour 2 jours de plaisir et de photos !

voir mes photos de l'édition passée, sur cette page et celle-ci

Edit :
les photos de l'édition 2011 sont désormais en ligne sur cette page


Big Pete Pearson, festival Blues en Loire - août 2010
photo non libre de droits


[Ajouter un commentaire]   |  permalien |   partager :
 Quelques dates marquantes ...  
Quelques concerts m'ont marqué parmi le lot de spectacles auxquels j'ai pu assister ces derniers temps.

D'abord Aloe Blacc. Difficile d'avoir échappé à son single I Need a Dollar qui a investi les ondes depuis plusieurs mois. A l'instar de l'excellent Plan B, voilà un jeune artiste issu du hip hop qui a le mérite de remettre au goût du jour une soul de bonne facture. Je passerai sous silence les quelques "pains" de mise en place au cours du concert, ce n'est qu'anecdotique au regard du bon moment qu'il nous a fait passer.

Je connais Bernard Lavilliers depuis ma tendre enfance. Betty, Pigalle La Blanche, La Salsa ont bercé mes oreilles à l'époque où je regardais encore Casimir à la télévision. Ses concerts avaient très bonne réputation, confirmée début du mois au Zenith de Dijon, devant un public acquis à sa cause. Rythmes afro-cubains, percussions et cuivres soutiennent impeccablement ce chanteur charismatique et emblématique, même si le personnage me laisse perplexe.

Je suis allé voir Catherine Ringer en simple spectateur, accompagné par ma douce. Pas fait de photos (même si l'envie était très forte).
Excellent moment passé avec l'ex Rita Mitsouko, qui lançait sa tournée précédent la sortie de son nouvel album. On retrouve les rythmes groovy-rock propres aux Rita, même si la diva affirme haut et fort avoir tourné la page : on sent l'émotion et la présence céleste de Fred Chichin planer dans la salle...

Le quatuor à cordes dijonnais Manfred était accompagné du comédien Mickael Lonsdale, invité en tant que récitant, pour un concert hommage à JS Bach dans la magnifique église Saint-Michel de Dijon.
J'ai vu Lonsdale dans James Bond comme tout le monde, je l'ai adoré dans le Nom de la Rose, mais je dois dire que j'ai été bouleversé par son dernier long-métrage, Des Hommes et des Dieux, retraçant le drame vécut au monastère de Tibhirine, dont un des moines avait écrit les textes qu'il lisait ce soir-là.
Une façon de prolonger le film "en vrai", dans un cadre solennel, servie par une interprétation musicale de toute beauté... je ne m'y attendais pas, mais j'avoue que des frissons m'ont parcouru le corps...

(cliquez sur les photos pour accéder aux galeries)

Bernard Lavilliers, Dijon - avril 2011
photo non libre de droits

Aloe Blacc, Dijon - mars 2011
photo non libre de droits

Mickael Lonsdale et le Quatuor Manfred, Dijon - avril 2011
photo non libre de droits


[7 commentaires]   |  permalien |   partager :
 Les Nuits du Blues 2011 
Samedi dernier se sont tenues les traditionnelles Nuits du Blues à Talant.

Comme annoncé dans mon précédent billet, le photographe James Fraher était présent en ouverture pour présenter son travail.
J'ai trouvé la conférence passionnante, Fraher a présenté son ouvrage The Blues is a Feeling a travers anecdotes et histoires. Les bluesmens sont photographiés dans leur quotidien ou en studio, pour la plupart c'était la première fois qu'ils passaient devant un objectif. Le travail de Fraher est donc à la fois musical, mais aussi sociologique.
Je me suis retrouvé comme un écolier écoutant un prof d'histoire, bras croisés et absorbé par les récits.
J'ai pu papoter un peu avec lui, et bien entendu je me suis fait dédicacer un exemplaire de son superbe ouvrage :))
Il était présent le lendemain pour la soirée concerts. J'ai donc shooté un peu à ses côtés, ça fait "quelque chose" comme on dit :))

Les Toulousains de Awek ont ouvert le bal. Je les avais déjà vus il y a quelques années sur un festival, et j'en avais gardé bonne impression. Sentiment confirmé samedi soir. Leur blues est péchu et de très bonne facture, et par ailleurs assez varié.

Shakura S'Aida était déjà venue en 2008 à Talant sur une tournée Chicago Blues Festival. Cette fois, accompagnée de sa propre formation, elle a livré un set plus personnel. J'ai par contre moins accroché. Sympa au début, la profusion d'effets de style a fini par me lasser en fin de set.

Roy Gaines également était déjà venu il y a quelques années. J'avais alors aimé son répertoire swing west-coast. Mais, samedi, il a surtout servi des reprises de standards jazzy allant de Dizzie Gillespie à Count Basie, certes très bien arrangées et interprétées, mais que j'ai trouvé trop écrites et pas assez aérées.

Musicalement je ne retiendrai donc que Awek.

Niveau photo il y avait de bonnes lumières, je me suis donc fait plaisir en ne me servant que de mon 70/200, histoire d'apprendre à bien le connaître, et aussi afin d'essayer autre chose que mes focales courtes que j'affectionne pourtant.

Je pense qu'il devrait y avoir de bonnes choses. J'ai un peu commencé le traitement qui devrait se terminer lorsque j'aurai trouvé le temps de le faire... :))
A suivre donc...

Edit : les photos sont maintenant en ligne sur cette page

Shakura S'Aida, Talant - mars 2011
photo non libre de droits

Donna Grantis et Shakura S'Aida, Talant - mars 2011
photo non libre de droits

Awek, Talant - mars 2011
photo non libre de droits


[9 commentaires]   |  permalien |   partager :

<< <Précédent | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | Suivant> >>