navigation   le site   \  le blog mercredi 23 septembre 2020      
 Tout voir, tout entendre ?  
Souvent, quand arrive le mois de juin, je ressens cette même impression de fatigue : beaucoup trop de concerts entendus au cours de l'année. J'en parlais déjà l'an dernier sur ce billet.

Cette année n'a pas failli à la règle. Samedi dernier j'avais prévu d'aller faire Ez3kiel, mais concerts d'Alela Diane et d'Emily Loizeau les mercredi et vendredi précédents, plus une semaine de boulot qui s'est prolongée jusqu'au samedi matin ont fait que je ne suis pas sorti de chez moi.

C'est la raison pour laquelle il m'arrive parfois d'aller photographier un concert, mais de ne pas rester écouter à l'issue des 3 premiers morceaux de shoot auxquels nous avons habituellement droit.

La semaine dernière, j'avais envie d'écouter Alela Diane. Je suis donc resté jusqu'au bout du concert. Deux jours plus tard, je ne suis resté qu'une petite demi-heure à Emily Loizeau. Dommage, ce concert avait l'air vraiment bien.

Mais je pense qu'il faut faire des choix. Décider de ce qu'on va se donner la peine d'écouter, et faire l'impasse sur d'autres. Ce n'est absolument pas par snobisme, mais juste une façon de gérer l'offre importante de musique à laquelle on est exposé lorsqu'on photographie des concerts.

A trop écouter, on fini par saturer. J'en ai fait les frais lors du festival GéNéRiQ 2008, où j'avais voulu entendre un maximum d'artistes, mais fini par quitter au beau milieu du concert de The Dø (pourtant très bien) : mon cerveau faisait comme une éponge qui, après avoir trop absorbé, rejette le trop plein.

C'est donc une façon de répondre, lorsqu'on me dit "De quoi ? tu as la possibilité d'écouter gratuitement tous ces concerts et tu n'en profites pas jusqu'au bout... ?"
C'est justement parce que j'aime trop la musique, que je veux préserver ce plaisir intact, et ne surtout pas finir dégouté par overdose...

Photos d'Emily Loizeau sur cette page.

Emily Loizeau, La Vapeur, Dijon - mai 2009
photo non libre de droits


 Le Zla 
Je ne peux qu'approuver à 100%.

Juin arrive, grosse saturation de concert, on m'a proposé une accred, j'ai décliné, alors même que d'habitude je galère pour les avoir.
Mais là je m'étais arrété, j'avais dis stop, saison finie, pas plus de concert, je passe à autre chose (de toute facon j'aie encore 42 concerts en attente de traitements)...

Mais avec l'arrivée de l'été, je veux explorer d'autres domaines, faire différent... Et revenir en forme en Septembre ! (bon avec une parenthèse Vieilles Charrues)

Enfin sur la fatigue musicale les semaines de trop de concert, idem, parfois on me demande quelles sont les news : jeudi concert, vendredi concert, mardi concert, jeudi concert, samedi concert : voilà ma semaine
Et oui je pars au bout de quelques morceaux, je m'en veux je rate l'occasion d'en découvrir davantage, mais je me surprend à avoir envie d'une soirée peinard avec rien de prévu.

Pour continuer à profiter et à apprécier la discipline, je sacrifie à son autel quelques concerts....

Excellent billet.

 didier 
"Mais avec l'arrivée de l'été, je veux explorer d'autres domaines, faire différent."

oui, c'est souvent très utile de faire d'autres choses.
personnellement, c'est en tâtant timidement à la photo de paysage que j'ai appris à découvrir et à apprécier le format carré, que je n'aimais pas trop auparavant...

et puis ne rien faire, ça j'adore ! :))



 Commentaires 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.