navigation   le site   \  le blog mardi 20 avril 2021      
 Dernières tophes de 2008 + bientôt en 2009 
J'ai enfin terminé le traitement des photos du Chicago Blues Festival 2008 (voir cet article).
Je suis plutôt content de moi, même si les hautes sensibilités que j'ai utilisées ont pas mal fait monter l'aspect granuleux de certaines... à voir ce que ça donne sur papier donc.
J'ai bien pris mon temps : j'aime la photo et les concerts, mais j'aime aussi décompresser de temps en temps et glandouiller... :))

J'ai vu que Lenny Kravitz passait par le Zenith de Dijon le 20 avril 2009. J'ai donc demandé au magazine pour lequel il m'arrive de couvrir certains "gros" événements si il y avait possibilité de chopper une accréditation...

J'aime faire des photos au Zenith (la dernière fois pour Manu Chao) pour ses bonnes lumières en général, et aussi parce qu'il y a une fosse entre la scène et le public, ce qui me change de La Vapeur où je suis toute l'année.
Par contre, j'aime moins les grosses salles de ce type pour y écouter de la musique, j'y trouve l'ambiance très impersonnelle et le son souvent démesuré.

Kravitz m'intéresse à photographier. Il a vraiment un look, une touche particulière, et puis je pense que ce genre d'artiste doit vraiment bien rendre en noir et blanc... on verra donc si la demande d'accréditation est positive de la part du management.

J'aime sa musique également, je dois avoir un ou deux de ses albums dans ma discothèque... Bien sûr, ce type doit tout à Hendrix et Led Zeppelin, dont j'étais fan à l'âge de 20 ans. Je trouve qu'il en reprend les plans en long, en large et en travers... Mais en même temps, difficile de faire du rock 70's sans éviter ces références... Du moment que c'est assumé, comme c'est son cas, alors pourquoi pas...

Autre bonne nouvelle pour 2009, mais côté blues cette fois : je parlais dans le précédent article de la venue à Dijon en mars de Shemekia Copeland et du grand Duke Robillard, et je viens d'apprendre qu'Alex Schultz sera lui aussi de retour à La Charité/Loire courant avril, aux côtés de l'harmoniciste Tad Robinson. Que du bon !

L'inévitable Popa Chubby sera également à nouveau de passage dans la capitale bourguignonne. Cet odieux personnage, spécialiste des embrouilles avec les régisseurs son de salle, viendra nous refaire son numéro de "méchant pas commode". Mais il a tout de même le mérite d'amener avec lui un large public vers le blues... comme quoi il n'a pas que des défauts :))

Andrew "Jr Boy" Jones, Talant - décembre 2008
photo non libre de droits


 Commentaires 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.