navigation   le site   \  le blog mardi 4 août 2020      
 Pas de Mademoiselle K pour moi (ou presque) 
Dans les précédents articles je me réjouissais de la venue à Dijon de Mademoiselle K le 6 novembre prochain. J'aime cet artiste dont la musique, même si elle est plaisante sur disque, est visiblement plutôt écrite pour la scène.
Sa venue et ses prestations live dont j'entends beaucoup de bien ces derniers temps me mettaient vraiment l'eau à la bouche.
Et puis le rock se prête bien au noir et blanc ! Voilà donc quelqu'un que je rêvais de photographier depuis longtemps...

Mais aujourd'hui je reçois les conditions de prise de vue établies par le management de l'artiste :
- Les photographes doivent envoyer les photos à ****** le manager ********@****.** pour validation avant publication. Les photos validées peuvent être utilisées par le groupe à des fins non commerciales (site web, myspace).
- Toute autre utilisation doit faire l'objet d'une autorisation particulière.


Bref, voilà un plan qui ressemble étrangement à celui dont je parlais, ou plutôt que je dénonçais, dans ce billet.
Pas envie de bosser pour rien, pas envie non plus de bosser gratos pour une maison de disques, donc j'irai au concert, mais les mains dans les poches, en simple spectateur, sans faire de photos, la mort dans l'âme :))

Dire qu'aujourd'hui même les artistes estampillées rock sont soumis au bon vouloir du marketing... le temps du rock symbole de rébellion est bien loin ! :))

Allez, je me console avec les photos de Keziah Jones, la semaine dernière, dont je suis plutôt satisfait :

Edit : après maintes réflexions (voir commentaires ci-dessous), les photos sont désormais en ligne sur cette page.

Keziah Jones, La Vapeur, Dijon - octobre 2008
photo non libre de droits


 Fab 
J'ai connu déjà 2 fois le problème avec Mademoiselle K, enfin plutôt son manager.
Les 2 fois c'était pour la salle pour laquelle je travaille, donc ils n'ont pas eu le droit de regard et c'est tant mieux.
J'ai l'impression que c'est de plus en plus fréquent ce genre de contrat mais au moins ca te laisse le choix d'y aller ou pas (tu fais le bon choix d'ailleurs), ca n'est pas comme les refus systématiques pour Camille ou Thomas Dutronc.

 Le Zla 
Arf !
Elle vient à Rennes dans 23 semaines, je pensais bien faire une demande d'accred également... Je la ferai peut-être quand même pour le plaisir de shooter... Je n'ai pas encore complètement pris ma décision concernant ce genre de "contrat" (unilatéral).
De manière plus générale je trouve les accred de plus en plus difficile à obtenir et de moins en moins "permissive"... Dommage.

 didier 
oui, la c'est aussi pour la salle pour laquelle je tafe... mais ce n'est pas la salle qui produit le concert...
je suis vraiment tiraillé en fait : tres forte envie de shooter ce concert depuis un sacré bail.... donc soit je me fais plaisir, soit je reste fidele à mes principes...

en meme temps ce genre de contrat risque d'ouvrir la porte : aujourd'hui ce sont les photographes qui doivent faire valider leurs photos, demain ca sera sans doutes les journalistes qui devront faire pareil avec leurs papiers...

et puis j'ai toujours l'impression que les photographes de concert sont pris pour des voleurs ou des paparazzis... alors que je ne fais que mon taf, je respecte les artistes et le public, je possede un SIRET, je declare ce que je vends, paye des cotisations sociales dessus...
des journaux comme Le Monde, Libé, Télérama, les Inrocks achetent ce genre de photos... pourquoi devrions-nous les donner gratos aux maisons de disques ? ils vendent leurs disques eux, ou les places de concerts, ils ne les donnent pas gratuitement que je sache !

enfin j'ai jusqu'à demain soir pour me décider définitivement :))

 didier 
bon ben finalement, j'y suis allé qd meme, j'ai fais mes tophes et je n'ai rien signé du tout ! :))




 Fab 
Bah voilà tout s'arrange ;)
Souvent entre le mec derrière son bureau et les personnes que tu croises dans la salle ca change tout.
En plus ca aurait été dommage de la rater, elle est super expressive sur scène.

 didier 
je précise, je n'ai rien contre les artistes qui veulent préserver leur image. dans ce cas ils interdisent toute photo lors du concert, ainsi tout est clair.

mais, à partir du moment ou on autorise les photos (meme dans des conditions établies, genre les 3 premiers morceaux par exemple...), il faut jouer le jeu.

qu'ils veuillent controler l'image de l'artiste c'est leur droit, mais qu'ils souhaitent "valider" les photos avant suppose que les photographes prennent le risque de travailler pour rien... donc soit ils autorisent les photos (meme les 3 premiers morceaux), soit ils interdisent les photos, tout simplement. faut jouer le jeu quoi :))



 -ju 
ouais, c'est vraiment chiant ce genre de validation. sur le principe, ça me gave donc je refuse pour la plupart des artistes mais pour d'autres... hmm... l'envie de les shooter est trop forte ;)
d'un autre côté, tu peux aussi le voir comme un truc positif : t'as le mail du manager et tu te fais un peu de pub en lui montrant ton travail... et l'utilisation myspace, tu peux aussi le prendre comme un peu de pub, même si dans un monde idéal, l'utilisation web devrait être rémunérée systématiquement.
mais bon, t'as des artistes qui vont demander à valider et te laisser 2 photos sur genre une vingtaine, t'en as d'autres qui vont refuser juste deux photos et dans ce cas-là, c'est pas bien grave. le truc qui m'énerve c'est l'hécatombe injustifiée, ça me donne envie de leur dire que la prochaine fois, il n'y aura pas de live-report. le truc ultime, pour les artistes qui ne valident rien ou très peu sans raison, ça serait de boycotter tout simplement, mais genre tous les photographes sur un concert donné. hop, tout le monde pose son appareil et reste dans la fosse les bras croisés pendant les 3 morceaux.

t'as aussi le fait que quand t'as un mag ou une agence derrière toi, c'est plus facile de refuser ce genre de contrats. pour mad K, ils ne m'ont jamais rien fait signer non plus, tu peux passer outre la validation mais je sais pas s'ils continuent d'accréditer s'ils le voient...

 didier 
Merci de ton commentaire -Ju

comme tu le dis, le coté positif de la chose c'est que le staff de l'artiste voit tes tophes, une bonne pu donc.

concernant le boycott des artistes soumis à ce genre de conditions, ca ne sera valable que si tout le monde suit le mouvement. à Dijon pour Mlle K j'étais le seul à la ramener... :))

j'ai mis en ligne mes tophes de Mlle K sans les faire valider, si le managuer tombe dessus et qu'il m'envoye un message j'en serai ravi, je pourrai alors lui expliquer mon point de vue... :))

en tout cas je me fais jamais accréditer par les manageurs : Zenith ou festivals je passe par un mag, et le principal de mes tophes musiques actuelles je passe par... la porte de la salle, j'y suis à l'année :))



 -ju 
disons que je vois le boycott comme vraiment un truc extrême, comme ce que tu racontes sur Keren Ann où rien n'est passé, mais pour Mad K, ça s'est toujours bien passé pour moi. c'est plus l'abus injustifié du contrôle qui me fait sortir de mes gonds, le contrôle en lui-même, on l'accepte ou pas, on fait des exceptions pour des artistes ou pas... genre le management d'Olivia Ruiz m'avait demandé les photos pour validation (sur un festival, difficile de refuser de shooter la tête d'affiche), je les ai envoyées mais n'ai jamais eu de réponse, donc les photos sont toutes en ligne ;)
et puis effectivement, va fédérer des photographes pour qu'ils défendent ce principe tous ensemble, c'est vraiment pas gagné ;)

 Le zla 
Je reviens sur cette discussion, pour deux raisons, déjà car ma demande vient de partir pour Mademoiselle K et que donc j'attends le retour.

Ensuite, car Didier tu dis te faire accréditer par des magasines, c'est effectivement quelque chose auquel je pense, car je passe en général directement par les managers, et je constate que j'ai de plus en plus de retour du style "pas d'accred pour les agences et les indépendants". Alors même que des photographes se font accrédités pour de petits webzines ...

Je me posais donc la question, avec quel style de mag ou mag as tu pris l'habitude de travailler ?

 didier 
pour les festivals ou les Zenith, effectivement je me fais accrediter par un mag papier, c'est un gratuit qui parle surtout sorties et cultures, il est distribué sur le grand est de la France (Dijon, Besancon, Belfort, Mulhouse...)
c'est l'émanation papier d'un webzine qui existait depuis des années, ils ont donc un bon carnet d'adresses...

généralement, un indé seul a souvent du mal à se faire accréditer, ils preferent accréditer les gens qui viennent dans un but bien précis : un article, une publication...

maintenant la tendance sur certains festivals ces derniers temps est aussi de serrer la vis, y compris pour les webzines : beaucoup de ces derniers se sont créés uniquement dans le but de chopper des accréd, et disparaissent ensuite... meme si heureusement tous ne sont pas comme ca, loin de la !

voila, ces histoires d'accred, ya pas non plus de recette miracle, seul le relationnel porte ses fruits :HAPPY:



 Le Zla 
Bon j'ai eu mon accred : même conditions...
Le point positif : possibilité de shooter le concert entier... dommage pour moi je devrai surement partir avant la fin, étant engagé ailleurs...


 Commentaires 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.